•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents et des enseignants manifestent pour une réduction de la taille des classes

Un enfant et un adulte sont dans un parc. Ils sont masqués et ont dans les mains une affiche.

Les parents, les enseignants et les travailleurs de soutien scolaire critiquant le plan de retour en classe de l’Ontario organisent une manifestation à Queens Park, à Toronto, le 12 août 2020.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Des associations de parents et des travailleurs de l'éducation ont organisé une manifestation à Queen's Park mercredi pour demander au gouvernement de l'Ontario de fournir plus de financement pour des cohortes d'élèves réduites à l'élémentaire.

Certains parents, éducateurs et professionnels de la santé se sont dits préoccupés par la décision de la province de maintenir la taille des classes en septembre.

Ils indiquent que de nombreux conseils scolaires ont des classes avec un grand nombre d'élèves, et que les classes sont trop bondées pour assurer une distanciation physique acceptable entre les élèves et les enseignants.

Les associations de parents et d'enseignants ont mis en place une salle de classe simulée sur la pelouse de Queen's Park, pour démontrer la proximité entre les bureaux des élèves si les tailles des cohortes ne sont pas réduites.

Des tables avec des photos d'enfants portant des marques.

Les parents, les enseignants et les travailleurs de soutien scolaire critiquant le plan de retour en classe de l’Ontario organisent une manifestation à Queens Park, à Toronto, le 12 août 2020.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Selon les dimensions actuelles, la distanciation physique recommandée de deux mètres ne serait pas possible dans de nombreux cas.

En Ontario, il n'y a pas de plafond pour la taille des classes de la 4e à la 8e année, seulement une moyenne maximale de 24,5 élèves pour chaque conseil scolaire. Cela signifie qu'il n'est pas rare que les enfants de certains conseils scolaires se retrouvent dans des classes de 30 élèves ou plus.

Pour permettre un espacement adéquat entre les enfants, les associations demandent des classes plus petites, pouvant aller jusqu'à 15 élèves, ainsi qu'une meilleure ventilation, une augmentation du personnel de nettoyage et d'infirmières, des jours de maladie payés garantis pour le personnel et un financement pour lutter contre le racisme.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !