•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernier jour à la Chambre des communes pour Andrew Scheer en tant que chef de l’opposition

Andrew Scheer en train de parler à la Chambre des communes.

Andrew Scheer quittera la tête du Parti conservateur à la fin du mois.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur Andrew Scheer devrait se lever du siège de chef de l'opposition à la Chambre des communes une dernière fois mercredi.

La séance de mercredi fait partie des deux prévues au mois d'août. Lors de la prochaine, un nouveau chef devrait avoir été choisi par les membres du Parti conservateur.

Toutefois, Andrew Scheer estime que la tenue de ces séances parlementaire lui revient. Il a fait valoir en conférence de presse mardi que celles-ci, ainsi que les audiences des commissions et la possibilité de proposer des améliorations aux programmes gouvernementaux, sont toutes issues de la pression exercée par l'opposition. 

Le chef conservateur, sur le point de partir, affirme vouloir que les libéraux rendent des comptes lors des annonces relatives à la COVID-19. Nous n'avons rien manqué, nous étions là, soutient Andrew Scheer.

Député fédéral depuis 2004

Andrew Scheer est le député de la circonscription fédérale de Regina-Qu’Appelle depuis 2004. Il a également été président de la Chambre des communes de 2011 à 2015.

Andrew Scheer regarde par terre.

Andrew Scheer a réussi à conserver son siège de député de Regina-Qu'Appelle en octobre 2019, mais a dû concéder la défaite de son parti aux élections.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

En 2017, il devient chef du Parti conservateur, prenant ainsi la succession de Stephen Harper. L’ancien premier ministre canadien a démissionné de son poste à la tête du parti après sa défaite de 2015 contre les libéraux de Justin Trudeau.

Depuis, Andrew Scheer a passé le plus clair de son temps à se faire connaître d’un océan à l’autre, à remplir les caisses du parti et à renforcer la ligne politique du parti dans le but affiché de battre Justin Trudeau en 2019.

Alors que le Parti libéral était empêtré dans divers scandales, Andrew Scheer n’a pas été capable de prendre le dessus sur Justin Trudeau. Ses incohérences, sur les problèmes sociaux notamment, lui ont coûté cher.

Nouveau chef en août

Les conservateurs doivent donc se choisir un nouveau chef. Le vote se tient par courrier, et tous les bulletins de vote doivent être envoyés avant le 21 août. 

Le vainqueur sera annoncé dans les jours qui suivent, ce qui devrait être avant la prochaine séance de la Chambre des communes, le 26 août.

S’ils l’emportent, les candidats Erin O'Toole et Derek Sloan, qui sont tous deux députés, pourraient donc facilement s’asseoir dans le siège du chef de l'opposition.

Montage photo de portraits de Erin O'Toole et Peter Mackay.

Erin O'Toole et Peter Mackay sont présentés comme les meneurs de la course au leadership du Parti conservateur.

Photo : La Presse canadienne

En revanche, les deux autres candidats, Peter MacKay et Leslyn Lewis, n'occupent présentement pas de siège à la Chambre des communes. En cas de victoire, ils pourraient nommer un député pour diriger le parti à la Chambre des communes jusqu'à ce qu'ils puissent obtenir leur propre siège.

Selon le député de l’Alberta Chris Warkentin, peu importe qui sera le vainqueur, Andrew Scheer a préparé le parti au succès.

Ceux d'entre nous qui sont proches d'Andrew connaissent son amour et sa passion pour sa famille, notre pays et notre équipe conservatrice, affirme M. Warkentin. Notre parti est uni, sa famille est intacte et il continuera à se battre pour construire un Canada meilleur. C'est un héritage de leadership dont il peut être fier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !