•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cathédrale de Rimouski a été fermée pour rien, juge un expert

Une statue d'ange en premier plan avec le clocher de la cathédrale à gauche

La cathédrale de Rimouski est inaccessible depuis plus de cinq ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Cela coûterait 2,3 millions de dollars pour remettre la cathédrale de Rimouski en bon état, d'après un récent carnet de santé commandé par la Fabrique Saint-Germain.

La fermeture des lieux depuis six ans fut inutile, a affirmé sans détour l'auteur de ce carnet de santé, l'ingénieur Marcel LeBlanc, après avoir présenté ses conclusions lors d'un point de presse tenu à la cathédrale, mercredi matin.

Selon lui, l'église ne comporte aucune dangerosité, et pourrait être ouverte à nouveau au public après une première phase de travaux évaluée à 350 000 $.

Vous avez vu comme moi la quantité de matériaux que les filets ont capté depuis six ans, c’est quand même pas six mois ou six semaines, c’est quand même six ans, et il n'y a pas un pied cube de matériaux qui a été capté par les filets [protecteurs]. 3400 ancrages et ç’a coûté 60 000 $, il y a de l’injustification, évidemment, a affirmé M. LeBlanc.

On aurait dû garder [la cathédrale] ouverte.[...] Il n'y a rien qui va vous tomber sur la tête.

Marcel LeBlanc, ingénieur civil chez Biron et LeBlanc

Des travaux urgents sont cependant à faire afin de nettoyer la fiente d'oiseau qui s'est accumulée dans la toiture et qui risque de perforer le plafond de la cathédrale. Certains piliers devront également être renforcés.

L'ingénieur Marcel Leblanc

L'ingénieur Marcel LeBlanc

Photo : Radio-Canada

M. LeBlanc estime cependant qu'il est possible de le faire sans que cela coûte aussi cher que ce qui avait été prévu dans le précédent carnet de santé réalisé en 2014 à la cathédrale.

On a mis moins de qualité sur les types de produits qu’on propose et il y a plusieurs travaux qu’on ne fait pas faire [...] car ils ne sont pas requis pour des fins de sécurité ou de dangerosité, explique l'ingénieur.

M. Lechasseur au micro devant l'église

Le président de la Fabrique Saint-Germain, Jean-Charles Lechasseur, en point de presse devant une cinquantaine de personnes

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Les marguilliers souhaitent rouvrir la cathédrale

Selon les marguilliers, le rapport de l’ingénieur Marcel LeBlanc révèle que la cathédrale de Rimouski n’est nullement en train de s’effondrer.

Contrairement au scénario d’horreur que l’immobilisme des autorités religieuses et civiles ont rendu de plus en plus plausible [...] les conclusions de l’ingénieur Marcel LeBlanc confirment la possibilité de remettre la cathédrale en bon état à des coûts réalistes.

Jean-Charles Lechasseur, président de la Fabrique Saint-Germain

Les marguilliers ajoutent qu’à la lumière de ce rapport, rien ne justifiait la fermeture de la cathédrale, il y a près de six ans.

Ils invitent maintenant les gouvernements provincial et fédéral, de même que les autorités municipales et religieuses à investir pour permettre au public d'avoir à nouveau accès à l'église.

Deux hommes attendent sur un banc

Le délégué épiscopal Jean Crépault et l'avocat de l'Archevêché, Philippe Thibault, se sont vus refuser l'accès à la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

De son côté, l'avocat de l'Archevêché, Philippe Thibault, s'est dit heureux qu'un carnet de santé ait été fait. On reconnaît que M. Leblanc est un expert de qualité et son rapport semble très intéressant, a-t-il affirmé.

Me Thibault et le délégué épiscopal Jean Crépeault n'ont pas été autorisés par la Fabrique à entrer dans la cathédrale pour assister à la présentation de M. LeBlanc. Une copie du rapport leur a cependant été remis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !