•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

360 000 $ pour des rénovations d'un aréna que le Grand Sudbury espère bientôt remplacer

L'aréna actuel du Grand Sudbury

L'aréna actuel, au centre-ville du Grand Sudbury, requiert d'importants travaux de rénovation.

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

Le comité des finances de la Ville du Grand Sudbury a approuvé mardi des rénovations à l’aréna communautaire du centre-ville qui coûteront environ 360 000 $.

Les rénovations comprennent le remplacement du toit et des réparations intérieures. 

Selon la Ville, les fuites entravent les activités des locataires du bâtiment, qui pourrait être endommagé davantage si rien n’est fait. 

Le conseiller René Lapierre a demandé si le remplacement du toit était la seule et unique solution, ou s’il pouvait y avoir une autre sorte de réparation temporaire moins coûteuse.

Le coordonnateur des projets d’immobilisation Nick Najdenov a répondu que malheureusement, le remplacement était la seule option à mettre en oeuvre. 

Nous avons déjà colmaté les trous plusieurs fois et ça ne tient pas, a-t-il affirmé.

Des délais pour le district de divertissement Kingsway

La Ville espère toutefois bientôt remplacer l’aréna du centre-ville par celui du district de divertissement Kingsway, en périphérie de la ville, mais le développement de ce projet d’infrastructures est actuellement ralenti par des procédures légales

S’il ne s’est finalement pas opposé au financement des rénovations de l’aréna du centre-ville, le conseiller municipal Bill Leduc a suggéré que le groupe Casino Free Sudbury et le regroupement de commerçants du centre-ville Downtown BIA — qui s’opposent au projet du centre de divertissement de Kingsway — contribuent financièrement aux réparations. 

Cela nous aiderait beaucoup, étant donné que ces organismes ont fortement retardé [le projet du] district de divertissement Kingsway, a indiqué Bill Leduc. 

Le conseiller municipal Geoff McCausland a qualifié cette suggestion d’inappropriée, soulignant que les organismes en question avaient suivi un processus légitime pour s’opposer au projet.

Traiter ce problème comme si c’était de leur faute, et qu’ils devraient donner contribuer à des fonds municipaux [...], c’est une déclaration scandaleuse à mon avis, a fait savoir M. McCausland.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !