•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : la Première Nation d’Eabametoong déclare l’état d’urgence

Les bureaux de la Première Nation d'Eabametoong.

Plusieurs feux de forêt sont actifs près du village de la Première Nation d'Eabametoong.

Photo : Avec l'autorisation de Katie et Steve Koopman

Radio-Canada

Le chef et le conseil de la Première Nation d’Eabametoong, installée à 360 km au nord de Thunder Bay, ont déclaré l’état d’urgence en raison de la fumée qui entoure la communauté. Le feu Nipigon 45, notamment, a atteint mardi soir une superficie de 3296 hectares.

Ce feu s’est déclaré dimanche à environ 50 km au sud-ouest d’Eabametoong, aussi connu sous le nom de Fort Hope. Il s'étendait sur seulement 450 hectares lundi soir.

Une carte montrant les feux de forêt près d'Eabametoong.

Plusieurs autres feux ont éclaté dans ce secteur depuis quelques jours, mais ils ne sont pas aussi importants que le feu Nipigon 45. Le plus proche, Nipigon 50, au sud de la communauté, s'étend sur seulement 0,5 hectare et a été maîtrisé.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

La communauté a indiqué au Centre provincial des opérations d’urgence et au ministère fédéral des Services aux Autochtones qu’une évacuation des personnes vulnérables est nécessaire pour protéger leur santé.

Dans un communiqué, la Première Nation précise que la situation est urgente.

La Première Nation d’Eabametoong, comme toutes les autres communautés isolées de l’Ontario, continue d'être confrontée au défi de prendre des décisions afin de protéger la vie et la santé de ses membres, indique le chef Harvey Yesno.

La principale préoccupation est l’environnement et la santé liée à la qualité de l’air, mais la même fumée et les mêmes cendres peuvent aussi avoir un impact important sur les vols d’évacuation d’urgence si la situation devient plus dangereuse ou plus grave.

Une carte du Nord de l'Ontario.

Eabametoong n'est pas relié au réseau routier ontarien.

Photo : Google Maps

Plus à l’ouest, l’évacuation de la ville de Red Lake, menacée par un feu de forêt situé à quelques kilomètres, se poursuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !