•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché immobilier connaît un bond à Saguenay

Une pancarte de vente devant une maison.

Le marché immobilier a changé depuis ce printemps à Saguenay.

Photo : Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

Après un printemps désastreux, le nombre de maisons vendues à Saguenay fait un bond considérable. Un nouveau rapport produit par le groupe JLR, spécialisé dans l'analyse du marché immobilier, fait état de 37 % d'augmentation en juillet par rapport à la même période l'an dernier.

Cette hausse ne surprend en rien le porte-parole de l'entreprise Du Proprio, Martin Desfossés, qui parle d'une augmentation de 57 % des transactions en juillet.

Les gens n’ont pas peur de mettre en vente, les gens n’ont pas peur d’acheter des propriétés, indique M. Desfossés. Clairement, il y a une activité qui est accrue et on peut l’expliquer de plusieurs manières. Bien sûr, la période de confinement a mis sur la glace certains projets, les gens se sont relancés dans le processus d’achat une fois le déconfinement lancé, mais il y a aussi le projet de mettre en vente qui a été accentué par cette vague-là.

Des résultats différents

La courtière imobilière Gisèle Julien.

La courtière imobilière Gisèle Julien.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

La situation n'est pas aussi rose pour la courtière immobilière Gisèle Julien, qui n'a que la moitié des contrats qu'elle a normalement à ce temps-ci de l'année. Elle pense que les vendeurs attendent une hausse du prix des maisons, qui stagne toujours dans la région en raison de l'incertitude financière liée à la pandémie. 75 % des gens achètent en fonction d'un salaire, dit Mme Julien.

L'étude du groupe JLR ne précise pas si plus de vendeurs cherchent à limiter les frais en évitant de payer une commission.

D'après le reportage de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !