•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Olympiques mettent la Ville de Gatineau en demeure

e0e45a4eae674afb8b35af94738ee084

Le centre Robert Guertin s'est transformé en refuge pour sans-abris.

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Radio-Canada

Les dirigeants des Olympiques de Gatineau passent de la parole aux actes alors que la Ville de Gatineau confirme avoir reçu une mise en demeure de la part de l'organisation sportive.

La mise en demeure a été reçue mardi, selon le service des communications de la Ville de Gatineau, qui n'a pas voulu donner davantage de détails.

Le président de l'organisation, Norman MacMillan, affirme quant à lui que la mise en demeure concerne le bail qui permet normalement aux Olympiques de pratiquer dans l'aréna du Centre Robert-Guertin.

Par ailleurs, les dirigeants des Olympiques doivent rencontrer le maire de Gatineau jeudi pour tenter de dénouer l'impasse dans le dossier. L'équipe sportive souhaite que ses hockeyeurs puissent réintégrer l'aréna le plus tôt possible, alors qu'il est prévu que le centre héberge des sans-abris pour la prochaine année.

D’ici à [jeudi], il y a beaucoup de choses qui peuvent arriver, tient à préciser le président de l’équipe. Ça bouge un peu pour essayer de trouver une solution.

L’aréna où jouent les Olympiques demeurera un centre d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation d'itinérance pour les douze prochains mois. En raison de la pandémie, l'organisme le Gîte ami a dû réduire sa capacité d’accueil pour favoriser la distanciation physique. Le surplus de visiteurs loge dans des chambrettes installées sur la patinoire du Vieux-Bob.

La solution c’est de rentrer dans Guertin le plus rapidement possible, martèle le président des Olympiques, qui se dit toutefois prêt à mettre de l’eau dans son vin et attendre un peu avant de réintégrer l’aréna. Est-ce que c’est octobre, novembre ou décembre? Ça, je ne sais pas encore.

Le président des Olympiques de Gatineau, Norman MacMillan.

Le président des Olympiques de Gatineau, Norman MacMillan dit travailler à trouver une solution.

On veut trouver une solution et on travaille là-dessus.

Norman McMillan, président et porte-parole des Olympiques de Gatineau

Par ailleurs, le conseiller municipal Daniel Champagne a demandé une rencontre spéciale du conseil municipal pour discuter du dossier de l’aréna Guertin. Cette rencontre pourrait avoir lieu cette semaine.

Ce que je demande, c’est une rencontre des membres du conseil municipal pour voir si c’est la position de la majorité des membres du conseil de simplement recevoir cette demande-là sans nécessairement tenter de trouver des alternatives, a expliqué M. Champagne en entrevue mardi à l’émission Sur le vif.

Le conseiller répète qu’il ne s’oppose pas à l’autorité de la santé publique, mais qu’il souhaite que les discussions se poursuivent afin de trouver d’autres solutions de rechange.

Daniel Champagne, président du conseil municipal de Gatineau.

Daniel Champagne souhaite que les discussions se poursuivent afin de trouver des solutions de rechange.

Photo : Radio-Canada

Tout ce que je veux, c’est que l’on continue de chercher des options qui soient favorables non seulement au hockey, mais aussi à la situation qui existe à Gatineau en matière d’itinérance.

Daniel Champagne, conseiller du district du Versant

M. Champagne estime que le comité de relocalisation mis en place en juin dernier afin de trouver un autre emplacement pour les personnes en situation d’itinérance devrait poursuivre son travail. Il faut continuer de travailler afin d’aborder le problème d’itinérance à Gatineau.

Le hockey mineur est aussi durement touché

La fermeture de l’aréna Guertin a aussi des conséquences sur le hockey mineur.

En fermant Guertin, ça enlève 30 heures à l’association d’Aylmer qui va faire un effet domino sur l’association de Hull, explique le président de l’association de hockey mineur de Hull, Michel Côté.

Trouver d’autres arénas pour tenir des entraînements et des matchs sera un casse-tête, selon lui. Il va falloir prendre des heures quelque part, dans d’autres arénas. Mais où est ce qu’on va les prendre? On n’a pas d’autres arénas!

La COVID-19 est aussi un autre défi que doivent surmonter les associations de hockey. Si moins de joueurs peuvent être sur la glace en même temps, il faudra plus de plages horaires pour permettre à tous les passionnés de hockey de patiner à nouveau.

C’est sûr que si Guertin ferme, je ne sais pas comment on va pouvoir tout faire fitter [pour que] tous les jeunes joueurs et joueuses [puissent] jouer au hockey dans un temps [limité], dit-il.

M. Côté estime que l’association trouvera une solution, et qu’il n’envisage pas d’annuler une saison. On a hâte de commencer à jouer au hockey!, lance-t-il.

Avec les informations de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !