•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison au gré de la COVID-19 pour Diamants et Alouettes

Le joueur d'arrêt court des Diamants, Émile Boies, a déposé un amorti sacrifice qui s'est transformé en coup sûr et qui a permis aux locaux de remplir les coussins en fin de 5e manche.

Les Diamants de Québec et les Alouettes de Charlesbourg retrouveront le terrain, mardi soir, après un repos forcé.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Les Diamants de Québec ont appris à leur dépens que le spectre d’une éclosion de COVID-19 peut vite perturber une saison sportive sans même qu’un joueur ne soit testé positif.

La Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) avait pris la décision d’annuler la plupart des matchs du calendrier, ces derniers jours, en raison de certains joueurs qui auraient pu être en contact avec des gens infectés.

C’était le cas notamment chez les Diamants, mais le gérant Dominik Walsh a tenu à corriger le tir, mardi, quelques heures avant que son équipe ne mette fin à un repos forcé de quelques semaines en visitant les Alouettes de Charlesbourg.

Personne de notre bord n’a côtoyé qui que ce soit qui avait la COVID. Il y a une joueur qui était malade pendant deux ou trois jours.

Le protocole de la LBJEQ prévoyait initialement que dans pareil cas, le joueur subisse simplement un test de dépistage pour la COVID-19 et soit retiré de l’alignement en attente de son résultat.

Je pense que la ligue a douté, tout d’un coup, de son protocole et elle a décidé de juste annuler nos matchs complètement pour être prudente dans les circonstances et ne pas remettre en question le reste de la saison.

Dominik Walsh, entraîneur-chef des Diamants de Québec

Finalement, le match a dû être annulé en cours de route, pour une tout autre raison : les orages violents qui survolaient la capitale mardi soir.

Une situation précaire

La bonne nouvelle, c’est que le test de dépistage est revenu négatif et le circuit a repris son calendrier régulier, lundi soir. Les Diamants auront toutefois un calendrier condensé devant eux, devant également reprendre des rencontres annulées en raison d’une brève interdiction d’accueillir des spectateurs au Stade Canac.

Dans notre cas, ça fait deux semaines et demi qu’on a joué. Le positif, c’est que la ligue a décidé d’allonger la saison d’une semaine pour reprendre les matchs manqués, mais on voit qu’on est toujours sur la ligne à savoir si la saison va pouvoir continuer, admet Dominik Walsh.

Le maintien des mesures de la Santé publique sur le terrain s’avère plutôt simple, précise le gérant, mais la situation en dehors est bien difficile à contrôler.

L'entraîneur-chef des Diamants de Québec Dominik Walsh sur un terrain de baseball.

L'entraîneur-chef des Diamants de Québec, Dominik Walsh

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Walsh et Scalabrini, d’amis à rivaux

S’il s’attendait à ce que ses joueurs soient un peu rouillés, mardi soir, Dominik Walsh était néanmoins excité de croiser le fer avec des Alouettes de Charlesbourg, dont le visage a un peu changé dans les dernières semaines. C’est que le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, a accepté de prendre la relève à la barre des Alouettes après un début de saison catastrophique.

C’est vraiment un de mes bons amis. On est tous deux entraîneurs au programme sport-études et 80 % des joueurs des deux équipes sont des gars qu’on a entraîné au secondaire, explique Walsh, n’excluant pas un pari amical avec son vis-à-vis avant le match.

Malgré la rivalité entre les deux équipes de la région, ce dernier assure qu’il serait heureux que Patrick Scalabrini soit en mesure de redresser le navire chez les Alouettes, toujours à la recherche d’une première victoire après onze matchs, cette saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !