•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier ministre Scott Moe victime de menaces par téléphone, un homme inculpé

Scott Moe devant un lutrin.

Selon la police de Regina, l'homme accusé a aussi envoyé une série de menaces à un organisme non gouvernemental, le 8 août. (archives)

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

La police de Regina dit qu’un homme de 48 ans, Ernest R. Miller, est l'auteur d’une série de messages vocaux à caractère menaçant laissés au cabinet du premier ministre, Scott Moe. Il a été arrêté dans l'après-midi du 10 août, puis relâché par la police.

L’homme est inculpé pour menaces et doit comparaître devant la cour provinciale le 2 septembre, à 9 h 30.

Les forces de l’ordre de la capitale provinciale expliquent s’être chargées de l’enquête le 10 août, après avoir été alertées par le service de la protection rapprochée de Scott Moe.

L’auteur de ces coups de téléphone est accusé d'avoir laissé une série de messages vocaux proférant des menaces à l’encontre du premier ministre le 8 août dernier. Sans dévoiler le contenu des messages, la police de Regina explique que les propos étaient assez préoccupants pour procéder à une enquête plus poussée.

Dans une déclaration écrite, le bureau de Scott Moe confirme avoir été la cible de ces menaces. Son cabinet remercie par ailleurs la Gendarmerie royale du Canada, qui est responsable de son service de protection, ainsi que les services de police de Regina, pour leur travail.

Le bureau du premier ministre explique aussi qu’il ne commentera pas davantage cette affaire, laissant à la justice le soin de traiter le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !