•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comparution d'un ex-pasteur de Chicoutimi accusé d'agressions sexuelles

Des nuages noires se glissent à l'arrière-plan d'une croix sur le toit d'une église catholique.

Les faits reprochés à Jean-Claude Gaudreault se seraient échelonnés sur une période de huit ans.

Photo : Reuters / Jason Cohn

L'ancien pasteur de l'Église évangélique de Chicoutimi, Jean-Claude Gaudreault, fera savoir le 17 novembre s'il plaide coupable ou non aux cinq chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

Celui qui est accusé d'agressions sexuelles répétées et de voies de fait sur une mineure a comparu sommairement mardi au palais de justice de Chicoutimi par l’entremise de son avocat.

Les faits reprochés remontent à 1987 et se seraient poursuivis jusqu'en 1995. Ils n'auraient toutefois pas été perpétrés dans le cadre de ses fonctions.

Portrait de Jean-Claude Gaudreault.

L'Église évangélique de Chicoutimi a demandé à Jean-Claude Gaudreault de quitter ses fonctions.

Photo : courtoisie Le Quotidien

L'Église évangélique de Chicoutimi s'est d'ailleurs dissociée de l’homme de 65 ans dès qu’elle a été mise au courant des allégations. L’organisation a demandé à Jean-Claude Gaudreault de quitter son poste de pasteur.

La plainte de la présumée victime avait été déposée à la police à l'été 2019.

Celui qui a joué pour les Saguenéens de Chicoutimi en 1973 et 1974 sera représenté par Me Jean-Marc Fradette pour la suite des procédures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !