•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des travaux pour moderniser des frégates à la Davie

Le chantier maritime entame ses travaux après avoir obtenu un contrat de 500 millions de dollars sur 5 ans.

La frégate HMCS St. Johns.

La frégate HMCS St. John's sera restaurée au chantier maritime Davie.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Érik Chouinard

Le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Duclos, a officiellement lancé mardi matin le programme de modernisation d'une flotte de 12 navires de la Marine royale canadienne partout au pays. Une grande part du contrat revient au chantier maritime Davie qui entame les travaux dès maintenant.

C'est d'ailleurs au chantier maritime de Lévis que l'annonce a été faite. Une annonce qui concrétise l'obtention par la Davie d'un montant de 500 millions de dollars sur cinq ans pour des travaux sur trois navires.

Si tout se déroule comme prévu, le contrat pourrait atteindre 2 milliards de dollars sur une période de 20 ans. C'est le contrat le plus important attribué par le gouvernement canadien au chantier Davie, se réjouit Jean-Yves Duclos.

Le président-directeur général du chantier est lui aussi enthousiaste. C’est une journée historique dans nos 200 ans d’histoire, nous sommes très fiers d’avoir réveillé ce géant québécois et de lui avoir redonné la place qu’il mérite, a dit James Davies lors de l’annonce.

Des employés de la Davie devant une frégate.

De nombreux employés de la Davie étaient présents pour l'annonce.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

L'entente comprend des mises à niveau des équipements, des inspections, des renouvellements de structure et l'entretien régulier de la coque des navires.

On est très fier du rôle que jouent les travailleurs de la grande région de Québec et Chaudière-Appalaches dans le maintien des capacités opérationnelles des navires militaires du pays. C'est aussi une relation vitale pour la prospérité économique de la région et de tout le Québec.

Jean-Yves Duclos, président du Conseil du trésor et député de Québec

Les travaux commencent officiellement mardi sur la frégate NCSM St. John's. Elle sera placée dans la cale sèche Lorne, la plus vieille cale au Canada, et subira d’importants travaux de soudure et une mise à niveau majeure.

Les chantiers Irving de Halifax ainsi que celui de Seaspan, en Colombie-Britannique, ont aussi obtenu des contrats au sein de ce programme du fédéral.

Rectificatif : une version précédente du texte ne précisait pas adéquatement que le montant de 2 milliards de dollars était réparti sur une période de 20 ans.

La suite du contrat de 500 millions de $

L'an dernier, le chantier maritime Davie a obtenu un contrat de 500 millions de dollars pour moderniser trois frégates de la Marine royale canadienne.

Selon le gouvernement fédéral, cet investissement allait permettre de stabiliser 400 emplois à Lévis et 800 emplois ailleurs au Québec.

Déjà en juillet cette année, la Davie avait bon espoir de pouvoir prolonger le contrat. On va probablement aller chercher 2 milliards de dollars sur 20 ans, ce qui est très intéressant pour l'économie de la région, pour les travailleurs au chantier et pour les fournisseurs partout dans les régions du Québec, avait affirmé son porte-parole, Frédérik Boisvert.

L'annonce de mardi vient donc confirmer les attentes de la Davie.

Le maire de Lévis est donc satisfait de voir que le fédéral continue de faire confiance au chantier maritime. Je salue le début du mandat d’entretien et de remise à niveau d’une partie de la flotte des frégates de classe Halifax au chantier Davie. Ce contrat, le plus gros de l’histoire du chantier et pouvant atteindre 2 milliards de dollars à terme, permettra de créer jusqu’à 400 emplois et contribuera à la vitalité économique du Québec en entier, déclare Gilles Lehouillier dans un communiqué diffusé mardi après l'annonce.

Pendant ce temps, le processus pour que le chantier de Lévis devienne le troisième partenaire dans la Stratégie nationale de construction navale se poursuit. On devrait le savoir d'ici la fin de l'année, il ne reste que quelques étapes administratives à terminer, affirme Frédérick Boisvert.

Avec les informations de Camille Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !