•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Legault reste évasif sur la forme que prendra l'enquête sur les décès en CHSLD

Portrait du premier ministre François Legault.

Le premier ministre François Legault a assuré qu'une enquête aurait lieu, mais il n'a pas donné plus de précisions.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a évité de préciser, mardi, à quoi ressemblera l'enquête que son gouvernement compte commander sur les quelque 5000 décès qui ont été déplorés dans les CHSLD du Québec au printemps dernier, au plus fort de la pandémie de COVID-19. Mais il a réitéré qu'il y aurait bel et bien une « enquête détaillée ».

On est en train de regarder quel format l’enquête va prendre. On n’a pas encore terminé, a-t-il dit à l'occasion d'un point de presse à Mascouche, où il venait de rencontrer des élus locaux.

Pas moyen, donc, de savoir s'il pourrait s'agir d'une enquête publique à grande portée ou encore d'une commission dont les moyens seraient davantage ciblés. M. Legault n'a pas non plus mentionné quand cette enquête pourrait être menée.

Évidemment, est-ce qu’il y aura une deuxième vague dans les prochaines semaines? Est-ce qu’on doit attendre la fin de la deuxième vague avant d’enquêter? s'est-il interrogé.

M. Legault a laissé entendre que la principale cause de l'hécatombe, qui a frappé le plus fort dans la région de Montréal, est déjà connue. Ce qui est arrivé, [...] c’est que ça s’est joué beaucoup dans les premières semaines au mois de mars, où des employés qui avaient la COVID-19, souvent sans symptômes, n’ont pas porté tout le matériel de protection – entre autres les masques – et ont infecté des milliers de résidents. Et il y a eu des milliers, malheureusement, de décès.

Ce n’est pas tout le monde qui savait qu’une personne qui n’avait pas de symptômes pouvait être porteuse de la COVID-19, a-t-il noté.

Mais le Québec a compris la leçon, d'après François Legault, et il ne répétera pas les mêmes les erreurs.

Déjà, on est beaucoup mieux préparés pour une deuxième vague. [...] On ne devrait pas assister à quelque chose d'aussi grave que ce qu'on a vu dans les derniers mois, en mars, en avril et en mai.

François Legault, premier ministre du Québec
Le premier ministre François Legault, de dos, rencontre des préposés en CHSLD.

Le premier ministre a rencontré des préposés en formation.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le premier ministre, qui avait visité plus tôt dans la journée à L'Assomption des étudiants suivant une formation accélérée de préposés aux bénéficiaires, a dit s'être assuré que celle-ci insistait suffisamment sur cette notion. Est-ce qu’on vous a bien expliqué l’importance de porter le matériel de protection? leur a-t-il notamment demandé.

Sur 10 000 personnes qui se sont inscrites à la formation, plus de 8000 la poursuivent toujours. Et 2000 autres devraient former cet automne une nouvelle cohorte, a souligné M. Legault.

J’ai rencontré une vingtaine d’étudiants très motivés, qui sont là pour les bonnes raisons, qui ont hâte de servir, et qui ont vu ça aussi comme une belle opportunité, a-t-il dit.

Ces renforts devraient combler les besoins des CHSLD, selon M. Legault.

Là où il y avait un problème, c’est qu’il nous manquait 10 000 employés dans les CHSLD. [...] On est toujours en ligne avec ce qu’on prévoyait.

François Legault, premier ministre du Québec
Le premier ministre François Legault portant un masque salue de la main gauche.

« Je pense qu'on a eu notre leçon », a dit François Legault au sujet des 5000 décès rapportés dans les CHSLD.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Moins de 100 nouveaux cas

Nous sommes contents avec le déconfinement, s'est-il aussi félicité. Nous avons environ 100 cas par jour, ce qui est une réussite, quand on tient en compte du grand déconfinement qu'on a depuis quelques mois.

Au cours des dernières 24 heures, 91 nouveaux cas de COVID-19 et un nouveau décès ont été confirmés.

Le Québec compte désormais un total de 60 718 cas de COVID-19 et 5697 décès. Un peu plus de 87 % des personnes infectées sont considérées comme rétablies. Ainsi, 1886 Québécois sont présentement infectés par le nouveau coronavirus.

Le nombre d’hospitalisations continue de diminuer, avec 151 personnes qui sont présentement soignées à l’hôpital (une diminution de 6), dont 21 sont aux soins intensifs, un chiffre qui est stable depuis lundi.

Dans la province, 9104 tests de dépistage ont été effectués dimanche. Au cours des six jours précédents, le nombre de tests réalisés a dépassé les 14 000 par jour, soit l’objectif fixé par le gouvernement.

Plus de 4,4 millions de tests de dépistage ont été effectués à travers le Canada. Le Québec a fait près de 1,4 million de ces tests.

Les régions de Montréal et de Laval ont toujours le plus de cas par habitant, suivies des Laurentides et de Lanaudière.

Le Canada compte plus de 120 000 cas de COVID-19, dont plus de 30 % ont été recensés au Québec.

Environ 88 % des personnes sont considérées comme rétablies au pays. L’Ontario est la deuxième province la plus touchée au pays, après le Québec.

D'autre part, M. Legault s'est montré mardi peu enthousiaste au sujet de l'application Alerte COVID du gouvernement fédéral, qui n'est toujours pleinement fonctionnelle qu'en Ontario, où elle a été créée.

Il a dit que son gouvernement n'avait encore pris aucune décision, soulignant que les Québécois sont partagés quant au bien-fondé de cette application. Selon lui, ils craignent que leurs informations personnelles puissent être utilisées à mauvais escient.

Les autorités fédérales et ontariennes ont plusieurs fois assuré qu'Alerte COVID comporte de solides mesures de protection des données personnelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !