•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu de forêt : deuxième journée d'évacuation aérienne à Red Lake

De la fumée au loin

Le feu de forêt Red Lake 49, qui a forcé l'évacuation de Red Lake, s'étendait mercredi matin sur 750 hectares.

Photo : Facebook / Debbie Guengerich Fretz

Radio-Canada

L'évacuation aérienne des résidents vulnérables de la municipalité de Red Lake, dans le nord-ouest ontarien, se poursuit pour une deuxième journée de suite mercredi. Le feu Red Lake 49 qui menace la communauté continue de prendre de l'ampleur et s'étendait sur 750 hectares mercredi matin.

Dans une publication sur Facebook, la Municipalité a indiqué mercredi vers 10 h 30 qu'un avion est prêt pour évacuer les résidents immédiatement.

Après cet après-midi, nous sommes incapables de confirmer si l'évacuation aérienne sera possible sauf pour les travailleurs essentiels, peut-on y lire.

L'évacuation aérienne des résidents vulnérables ainsi que de ceux qui ne pouvait pas se déplacer par leurs propres moyens a commencé mardi. Plusieurs résidents ont ainsi été transportés vers Thunder Bay.

La Municipalité maintient son mot d'ordre aux résidents de quitter la localitéle plus rapidement possible

Le feu Red Lake 49, qui s’étendait sur une superficie de 5 hectares lundi après-midi, a pris beaucoup d'ampleur depuis et s’étendait sur environ 750 hectares mercredi matin.

De la fumée

Les résidents de la municipalité de Red Lake, évacués en raison du feu Red Lake 49, ont trouvé refuge dans des municipalités environnantes.

Photo : Facebook / Nick Zook

La Municipalité de Red Lake demande à tous ceux qui n'ont aucun moyen de transport, qui sont aux prises avec des maladies respiratoires, qui n'ont nulle part où aller ou qui ont des difficultés motrices d'appeler au 8074-727-7106 ou d'envoyer un courriel à municipality@redlake.ca.

Le maire, Fred Mota, demande aussi à tous ceux qui quittent la municipalité de passer par les bureaux du canton d'Ear Falls ou à l'aréna de Dryden pour participer au décompte.

La compagnie minière Pure Gold a par ailleurs suspendu ses activités, le temps que le feu soit maîtrisé.

Des communautés voisines prêtes à accueillir les évacués

Dans un communiqué, la Ville de Thunder Bay, située à 560 km au sud-est de Red Lake, a indiqué mardi en début d'après-midi qu'elle s'apprêtait à recevoir des évacués.

[La Ville de] Thunder Bay fera tout son possible pour soutenir la communauté voisine qui doit affronter cette situation difficile.

Bill Mauro, maire de Thunder Bay

Les services d'urgence locaux ont confirmé au maire Bill Mauro qu'ils avaient la capacité de gérer les besoins que pourrait engendrer l'accueil des évacués.

Plusieurs autres communautés, dont Dryden, Kenora, Picke Lake et Ear Falls, doivent accueillir certains des 4500 résidents de Red Lake.

De la fumée derrière le toit d'une maison.

Le feu de forêt Red Lake 49 a rapidement pris de l'ampleur.

Photo : Photo offerte par Chase William

Des résidents ébranlés

La résidente Agathe Breton-Plouffe et sa famille ont trouvé refuge à Ear Falls, à 45 minutes de Red Lake.

Les gens ont été très surpris, a-t-elle affirmé mardi matin à l’émission Le matin du nord, en faisant allusion à l’expansion rapide du brasier. 

Moi, je n’ai pas dormi. Je suis sur l’adrénaline depuis 15 h 30 [lundi], quand on a vu le feu. Ce n’est pas facile, surtout avec les enfants, les animaux, il faut vite les sortir, mais on est tous dans le même bateau.

Agathe Breton-Plouffe, résidente de Red Lake

Elle note toutefois la grande générosité des résidents et des commerces des régions voisines, prêts à accueillir des évacués.

Plein de restaurants sont restés ouverts tard, des gens ont offert des chambres à coucher. On sait que les pourvoiries sont tranquilles en ce moment parce que les Américains ne peuvent pas venir, et plusieurs d'entre elles ont ouvert leurs tentes pour que les gens viennent s’y installer, indique-t-elle. 

Mise en garde de la santé publique

Le Bureau de santé publique du nord-ouest de l'Ontario rappelle aux évacués que le risque de contracter la COVID-19 demeure élevé. Il leur recommande de tout faire pour éviter la propagation de la maladie, en pratiquant la distanciation physique et en limitant les contacts avec les personnes ne faisant pas partie de leur cercle familial ou social.

Les évacués devraient porter leur masque dans les cas où il est impossible de se tenir à une distance d'au moins deux mètres des autres, éviter de se toucher le visage et garder leurs mains propres pendant toute la durée de l'évacuation, peut-on lire dans le communiqué diffusé mardi par le Bureau de santé publique.

L'organisme souligne aussi que la fumée émanant des feux de forêt est nuisible à la santé et demande notamment aux enfants, aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de problèmes de santé d'éviter de s'y exposer longuement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !