•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Lac-Beauport veut moins de camions sur la Traverse de Laval

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
f6dc096ddcee42edad957535110056f4

Le reportage de Félix Morrissette Beaulieu

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu, réclame la fin du transit des poids lourds sur la Traverse de Laval.

Cette route sinueuse, qui relie Lac-Beauport à Sainte-Brigitte-de-Laval, figure bon an mal an au palmarès des pires routes de la province, selon le classement annuel de CAA-Québec.

Après des années de tergiversations, les travaux de réfection de la Traverse de Laval ont finalement été lancés cette semaine. Un combat que livre le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu, depuis plus de 10 ans.

Un tronçon de 2 km réparé

Le chantier de plus de 4 millions de dollars s’étale sur 2 kilomètres.

Michel Beaulieu souhaite que ces réparations soient durables. Il travaille donc à obtenir une autorisation gouvernementale pour interdire le transit lourd qui dessert Sainte-Brigitte-de-Laval.

On ne veut pas terminer un projet de 4 millions, puis le faire abîmer rapidement par des camions lourds qui ne font que transiter par Lac-Beauport. Ce n’est pas un chemin pour ça, et moi, je me fais l’ardent défenseur, le porte-parole de ma municipalité, a-t-il lancé mardi matin à l’émission Première heure.

Il faut cesser le transit lourd sur ce chemin-là. On le fait aussi pour la sécurité. Utilisez donc un tronçon qui est fait pour [les camions].

Michel Beaulieu, maire de Lac-Beauport
c2850e809f9348a8b054baf0c8af928d

Il s'agit d'un chantier de 4 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Une bonne raison pour circuler

Michel Beaulieu accepte que certains poids lourds puissent circuler sur la Traverse de Laval, moyennant une bonne raison.

Évidemment, le gros camion dix roues qui passe chez nous pour aller livrer quelque chose à Lac-Beauport, c’est permis, nuance-t-il. Mais le camion qui part de Québec pour aller directement à Sainte-Brigitte-de-Laval, on lui dit : s’il vous plaît, pouvez-vous utiliser le tronçon gouvernemental?

Il faut s’assurer que les camions de transit lourd utilisent la route provinciale prévue à cet effet. Pour [les camionneurs] qui travaillent à Sainte-Brigitte-de-Laval, [il n'est pas difficile] de continuer d’utiliser le boulevard Raymond et l’autoroute 40, explique le premier magistrat.

cd24a9d0a74e4d3087dc5f837af93658

Un tronçon de 2 km est réparé.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Michel Beaulieu se réjouit de voir enfin la lumière au bout du tunnel. Il soutient que la population de Sainte-Brigitte-de-Laval est également gagnante.

On aura une Traverse de Laval 2.0. C’est aussi une bonne nouvelle pour Sainte-Brigitte-de-Laval.

Les travaux sont d’une durée de 14 semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !