•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Équité et diversité au cœur des priorités de l'Université Algoma

Trois femmes debout

Jane Omollo (devant) coordonnera les efforts d'inclusion, d'équité et de diversité de l'Université Algoma à Sault-Sainte-Marie.

Photo : Algoma University

Radio-Canada

L’Université Algoma de Sault-Sainte-Marie annonce l’embauche d’une nouvelle coordonnatrice des initiatives de promotion de l’équité, la diversité et l’inclusion à l’établissement postsecondaire.

Le rôle de Jane Omollo consistera à s’attaquer aux barrières systémiques dans les politiques, les processus et les structures liées au programme des chaires de recherche du Canada.

Avec son équipe, elle sera aussi responsable de l’élaboration de stratégies visant l’augmentation des membres de groupes sous-représentés au sein du personnel de l’Université Algoma.

Expérience communautaire

La nouvelle recrue, qui détient des maîtrises en administration publique et en éducation, est présidente de l’Association des Canadiens afro-caribéens du Nord de l’Ontario. Elle a déjà reçu plusieurs distinctions, dont le prix de l’ambassadrice des nouveaux arrivants qui lui a été décerné en 2018 par le Partenariat local pour l’immigration de Sault-Sainte-Marie.

Jusqu'à tout récemment, Jane Omollo oeuvrait comme responsable du programme d'intégration des nouveaux arrivants au Sault Community Career Centre depuis 2010.

Ça m'a vraiment ouvert les yeux, dit-elle. Elle explique que l'exercice lui a permis de réellement comprendre à quelles barrières systémiques se butent les nouveaux arrivants. Elle espère poursuivre sa mission d'inclusion au sein de l'administration de l'Université Algoma.

C'était vraiment la personne idéale pour le poste, soutien la rectrice et vice-chancelière de l’Université Algoma, Asima Vezina. Elle affirme ainsi que l'Université qu’elle dirige est chanceuse de pouvoir compter sur l’appui de Jane Omollo pour diriger la prochaine phase des efforts de promotion de l’équité, de la diversité et de l’inclusion ainsi que d’élimination de la discrimination basée sur la race.

Jane Omollo dit aussi avoir hâte d’entamer ses nouvelles fonctions.

Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais avec un dialogue ouvert, positif et continu, nous continuerons à faire une différence dans notre communauté et ailleurs.

Jane Omollo, nouvelle agente d’équité, diversité et inclusion à l’Université Algoma

Vandalisme

L'annonce survient un peu plus d'une semaine après que plusieurs de affiches Black Lives Matter n'aient été mises en feu sur le terrain de l'Université Algoma. Mme Vezina explique que l'incident démontre l'importance du travail que l'établissement a entamé.

Il n'y a pas d'endroit au Canada où le racisme n'existe pas. Nous allons continuer de voir ce genre d'actions. Mais je crois que l'Université est proactive dans sa volonté d'ouvrir le dialogue avec la communauté et accueillir des gens de partout dans le monde.

Asima Vezina, rectrice et vice-chancelière de l’Université Algoma

Mme Vezina soutient d'ailleurs que les démarches pour la création du poste qui sera occupé par Mme Omollo dès septembre sont en marche depuis plusieurs mois. Nous travaillions déjà sur les questions EDI avec le bureau des relations humaines et avec notre comité de bénévoles, mais nous souhaitions embaucher quelqu'un à temps plein, explique-t-elle.

L'administration a finalement pu créer un poste dédié aux questions d'équité, de diversité et d'inclusion grâce au financement des Chaires de recherche du Canada.

Créer des espaces sécuritaires

L'Université Algoma a des étudiants issus de plus de cinquante pays, selon Mme Vezina. Les étudiants étrangers comptent pour près de 50 % de toutes les admissions. Et les étudiants s'identifiant comme faisant partie d'une première Nation constituent 15 % des admissions locales.

Beaucoup d'étudiants restent dans la communauté. Ils ouvrent des commerces à Sault-Sainte-Marie, ils y travaillent. C'est incroyable l'évolution que l'on a vue dans la dernière décennie, se réjouit Mme Vezina.

Elle explique ainsi vouloir créer un environnement sécuritaire, inclusif et aimant au sein de son université. Il s'agit d'un objectif partagé par le Syndicat étudiant de l'Université Algoma.

Japhet John, vice-président aux affaires du campus, affirme que la création d'un poste dédié à l'EDI au sein de l'Université est un bon pas en avant.

L'Université est un endroit où tous doivent pouvoir s'exprimer sans avoir peur d'être marginalisé

Japhet John, vice-président aux affaires du campus du Syndicat étudiant de l'Université Algoma

Je crois que l'Université a fait un bon travail jusqu'à présent, mais il reste encore beaucoup à faire afin de garantir un environnement respectueux de l'EDI, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !