•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piste cyclable, déversement et nouveau mandat : le maire de Trois-Rivières fait le point

Un homme en veston-cravate devant des micros.

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a confirmé qu'il compte solliciter un nouveau mandat.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a reconnu que la nouvelle portion de piste cyclable sur le boulevard des Forges ne répond pas aux besoins des cyclistes.

Il a ajouté qu’il faut toutefois mettre les choses en perspective et rappelle qu’il s’agit seulement de 900 mètres sur l’ensemble du réseau cyclable de la ville. En entrevue à l’émission 360 PM, M. Lamarche a convenu que la portion de piste cyclable inaugurée le long du boulevard des Forges dans le secteur des Vieilles-Forges n’est pas à la hauteur des attentes.

Une piste cyclable adjacente au trottoir.

La piste cyclable du boulevard des Forges a été aménagée de façon à élargir le trottoir.

Photo : Radio-Canada / Jacob Côté

En rehaussant de quelques centimètres (à la hauteur du trottoir) une route qui devient ainsi une piste cyclable, de toute évidence, on vient en faire un circuit qui pourrait convenir à des enfants ou à des familles, mais pas aux cyclistes qui mangent de la route et font beaucoup de kilomètres, a déclaré le maire.

C’est sûr que ça ne convient pas à l’ensemble des utilisateurs des réseaux cyclables.

Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières

Cette portion de piste cyclable a coûté 140 000 $, selon le maire Lamarche. S’il n’est pas question de la démolir pour la reconstruire, le premier magistrat veut faire en sorte que le scénario ne se reproduise plus.

Il faut toujours, le plus possible, viser l’unanimité concernant un circuit cyclable, à moins que ça réponde à des besoins très particuliers, a indiqué le maire. À cet endroit-là, ce qu’on visait, c’était beaucoup plus général. C’est peut-être là qu’on a manqué le tir.

Jean Lamarche compte faire un suivi auprès du comité municipal responsable et du service d’ingénierie.

Déversement dans la rivière Saint-Maurice

Le maire de Trois-Rivières a reconnu que le déversement pendant 19 heures consécutives d’eaux usées dans la rivière Saint-Maurice depuis les installations municipales pouvait frapper l’imaginaire.

Il a cependant précisé que ce genre de situation n’arrive pas qu’à Trois-Rivières, mais bien à la grandeur du Québec.

Un poste de pompage au bord d'une rivière.

Les eaux usées qui transitent par la station de pompage Barkoff ont été directement rejetées dans la rivière Saint-Maurice, juste à côté.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Un grand nombre de systèmes de pompage datent des années 1980, a indiqué le maire. Ils ont été conçus pour que, quand il y a danger de surverse, on rejette certaines quantités d’eau des installations dans les cours d’eau.

Quand vous voyez des précipitations de plus de 20 mm, tenez pour acquis qu’il y aura déversement.

Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières

Jean Lamarche a souligné qu’il en coûterait près de 7 milliards de dollars pour mettre à jour les installations de la province. Juste à Trois-Rivières, la facture serait de plusieurs centaines de millions de dollars.

Le premier magistrat a souligné que des démarches ont été faites pour séparer les égouts pluviaux des égouts sanitaires, notamment dans le secteur de Saint-Louis-de-France.

Candidat aux prochaines élections municipales

Le maire de Trois-Rivières, élu lors d’une élection partielle en mai 2019, compte solliciter un nouveau mandat aux prochaines élections municipales.

Quand je me suis présenté à mi-mandat, j’avais une vision, une liste de choses à faire, a dit Jean Lamarche au micro de 360 PM. Cette vision-là se précise de plus en plus. On a fait de belles réalisations depuis un an, il me reste un an pour en faire encore, mais je veux un autre mandat. Ça, c’est sûr, sûr, sûr. Peu importe qui va vouloir se présenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !