•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le port obligatoire du masque se généralise dans les commerces de Winnipeg

Un homme et une femme portant des masques debout dans une salle de sport.

Depuis le 10 août, les cinq salles de sport Orangetheory Fitness de la province imposent le port du masque.

Photo : Radio-Canada / Karen Vivieros

Radio-Canada

De nombreuses entreprises de Winnipeg imposent le port du masque dans leurs établissements, même sans directive des autorités sanitaires. Elles affirment qu’elles mettent en œuvre leur propre politique pour s’assurer que le personnel et les clients sont en sécurité.

Depuis le 10 août, les cinq salles de sport Orangetheory Fitness au Manitoba imposent le port du masque aux clients dans les aires communes des établissements, mais pas aux machines de conditionnement physique.

La propriétaire des franchises Orangetheory Fitness à Sage Creek et à Bridgwater, Megan Gabert, dit que le Manitoba imite les franchises dans d’autres provinces. Non seulement cela assure la cohérence avec le reste du pays, mais elle affirme qu’elle écoute les autorités sanitaires provinciales au Manitoba. Si on ne peut pas s'éloigner physiquement des autres, si c’est plus difficile, comme lorsqu'on est dans un couloir ou une zone commune, le port d’un masque est une bonne idée, estime Megan Gabert.

Le port du masque est obligatoire lorsque les gens arrivent dans l'établissement, enlèvent leurs manteaux et leurs chaussures car ils se trouvent à moins de 2 mètres les uns des autres.

Une fois arrivés à leur poste d’entraînement, ils peuvent accrocher leur masque sur un crochet qui sera désinfecté tout comme l’équipement. Nous voulons nous assurer de fournir un environnement aussi sûr que possible tout en offrant un excellent entraînement, poursuit Megan Gabert.

Elle note que les clients sont soulagés de pouvoir de nouveau se rendre à la salle de sport, fermée pendant trois mois en raison de la pandémie, et qu’aucun ne s’est encore plaint du port du masque. Il n'y a eu aucun commentaire négatif. Je pense que les gens prévoyaient cela, que cela pourrait être obligatoire bientôt avec la hausse du nombre de nouveaux cas. Ça se passe déjà dans différents magasins et certaines divisions scolaires, poursuit Megan Gabert.

À compter du 11 août, le Musée des beaux-arts de Winnipeg met lui aussi en œuvre une politique de masque obligatoire. Tous les visiteurs sont priés de porter un masque, un foulard ou un bandana couvrant le nez et la bouche lorsqu’ils se trouvent dans les espaces publics de la galerie. Si les clients n’en ont pas, ils peuvent acheter un masque jetable à la porte à 1 $.

Portrait d’une femme portant un masque.

Le Musée des beaux-arts de Winnipeg a modifié une œuvre de Lucas Cranach l’Ancien afin de promouvoir sa politique du port de masque.

Photo : Fournie par le Musée des beaux-arts de Winnipeg

Mountain Equipment Co-op (MEC) exige le port du masque depuis le 22 juillet. La gérante Kaitlyn Peters indique que, à l’exception des enfants de moins de 2 ans et des personnes bénéficiant d’une exemption médicale, tous les clients doivent le porter. La majorité des clients ont leur propre masque et ne voient pas d'inconvénient à se conformer au règlement.

À compter du 12 août, tous les magasins Walmart du Canada exigeront que tous les clients et tout le personnel portent un masque.

Certains magasins dans les centres commerciaux imposent aussi le port du masque. Cadillac Fairview, qui possède et exploite le centre commercial Polo Park à Winnipeg, dit suivre les directives des experts en santé publique. Un masque est une mesure supplémentaire que nous pouvons prendre pour réduire la propagation de la COVID-19 et nous protéger mutuellement. Nous soutenons cette directive, ajoute le communiqué.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, n’a pas donné de directive sur le port obligatoire de couvre-visage. Il conseille à la population d’en porter un lorsqu’il est impossible de maintenir une distance de 2 mètres avec les personnes autour de soi.

Avec les informations de Marianne Klowak

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !