•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chauffard condamné à la prison pour avoir causé un accident à Forestville

Nicolas Lebel avec son avocat.

Nicolas Lebel avec son avocat

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Un homme de 31 ans ayant causé un accident de voiture en 2017 à Forestville a été condamné à 18 mois de prison au palais de justice de Baie-Comeau, lundi après-midi.

Nicolas Lebel a pris le chemin de la prison trois ans après avoir conduit avec les facultés affaiblies et causé un accident sur la route 138, à l'entrée de Forestville.

Les deux passagers qui l'accompagnaient le 19 août 2017 avaient subi des blessures, tout comme le conducteur du véhicule avec lequel il était entré en collision.

Il purgera une peine d'emprisonnement de 18 mois, après quoi il lui sera interdit de conduire pendant quatre ans.

Il a pris le véhicule d'une personne chez qui il résidait et pour lequel il n'avait pas le consentement. Cette personne-là se trouvait à l'extérieur de la région. Selon l'enquête policière, elle n'avait pas donné son consentement pour que le véhicule soit pris, d'où le chef de vol de véhicule, en plus des trois chefs de conduite avec alcoolémie excessive ayant causé des lésions corporelles. Il y a un chef d'accusation par victime et il y a trois victimes, explique le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Alex Turcotte.

L'accusé a plaidé coupable aux accusations qui pesaient contre lui en mars, mais le prononcé de la peine a été retardé en raison de la pandémie de COVID-19.

Le juge a accepté la peine proposée conjointement par l'avocat de Nicolas Lebel et celui du Directeur des poursuites criminelles et pénales, même s'il trouvait la peine clémente, notamment en raison d'une condamnation précédente de l'accusé.

En 2013, Nicolas Lebel avait été condamné pour avoir conduit avec les facultés affaiblies.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !