•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ferme La Bisonnière met la clé sous la porte

Un champs vide

Les bêtes ont déjà quitté les champs.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Radio-Canada

C’est la fin pour la ferme La Bisonnière. L’entreprise a dû fermer ses portes à la suite des pertes financières causées par la COVID-19. L’institution installée à Saint-Prosper de Champlain depuis 30 ans a déjà été vidée de ses bêtes.

C’était un jeune couple qui avait racheté la ferme en 2017.

Les quatre personnes devant des bisons empaillés

Kevin Ten Have et Lucie Fournier en 2017, lors de l'achat de la Bisonnière, ainsi que les anciens propriétaires Sylvie St-Arneault et Daniel Gagnon.

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Je trouve ça extrêmement dommage. Ils ont mis tellement d'énergie. Un jeune couple, qui est arrivé avec plein d'idées, plein d'énergie.

France Bédard, mairesse de Saint-Prosper

Un avis partagé par d’autres commerçants rencontrés.

C'est que l'établissement était aussi un important relais pour les motoneigistes. Le Club de motoneiges du comté de Champlain est déçu puisque les relais se font rares dans le secteur.

C'est de valeur. C'était très beau, se désole Normand Drolet, le président, du Club de motoneige du comté de Champlain. Tout le monde qu'on envoyait là aimait ça beaucoup. L'intérieur, c'était spécial l'intérieur, on ne voit pas ça ailleurs.

La nourriture était très bonne aussi, ajoute-t-il. À Saint-Prosper, il n'y a plus rien. Il y avait la cabane à Roger qui est fermée depuis une dizaine d'années. Mais Saint-Prosper, on n'a pas d'autre chose vraiment.

Les villageois et la mairesse ne sont pas inquiets des impacts économiques pour la municipalité. C'est que les touristes asiatiques et européens arrivaient en autobus pour s'en aller directement après leur visite, sans s'arrêter dans les commerces du village.

D'après les informations de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !