•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Jane Creba : l'un des condamnés se voit refuser sa libération conditionnelle

Une jeune femme pose et sourit.

Jane Creba, 15 ans, a été tuée lors d'une fusillade en 2005 alors qu'elle magasinait les soldes d'Après-Noël à Toronto.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un homme reconnu coupable de meurtre au deuxième degré lors d'une fusillade publique qui a tué en 2005 une adolescente de Toronto le lendemain de Noël s'est vu refuser la semi-liberté et la libération conditionnelle totale.

Jorrell Simpson-Rowe était l'une des quatre personnes reconnues coupables de la mort de Jane Creba. Il a également été reconnu coupable de voies de fait graves et de possession non autorisée d'une arme à feu.

Jane Creba, 15 ans, magasinait les soldes d'Après-Noël avec sa famille sur la rue Yonge à Toronto lorsqu'elle s'est retrouvée au milieu d'une fusillade entre deux gangs rivaux en décembre 2005.

Dans une décision récente, la Commission des libérations conditionnelles du Canada affirme que Simpson-Rowe, qui avait 17 ans lorsqu'il a commencé à purger sa peine à perpétuité en 2009, présenterait un risque indu s'il était mis en liberté conditionnelle de jour ou totale.

Selon la Commission, Simpson-Rowe, maintenant âgé de 32 ans, continue de montrer des comportements problématiques en prison et doit faire plus pour gérer ses émotions, notant qu'il est considéré comme présentant un risque élevé de récidive violente.

La Commission mentionne également que Simpson-Rowe n'a pas présenté de plan viable pour l'un ou l'autre type de libération conditionnelle.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !