•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mythes et vérités sur l'humidité

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une fillette court sous un jeu d'eau.

Entrevue avec le chimiste Normand Voyer

Photo : Getty Images / ArtMarie

Minimum de 20 °C en pleine nuit et indice humidex frôlant 40 le jour : le Québec connaît à nouveau une vague de chaleur. Quelles sont les véritables conséquences de l'humidité par temps chaud et comment réduire ses effets? Les réponses d'un expert.

D'abord, les personnes souffrant de certaines maladies sont invitées à suivre de près l'évolution de l'indice humidex, soit la sensation de chaleur ressentie.

Pour ce faire, Environnement et Changement climatique Canada utilise un calcul basé sur la température de l'air et le point de rosée pour déterminer cet indice. L'innovation d'origine canadienne a été utilisée pour la première fois en 1965, selon l'agence fédérale.

Il faut un maximum d'au moins 21 °C pour compter le taux d'humidité.

L'humidité présente sur le fleuve Saint-Laurent crée un mince brouillard.

L'humidité présente sur le fleuve Saint-Laurent crée un mince brouillard.

Photo : Courtoisie / Normand Voyer

Fausse croyance

Les cheveux allongent-ils en raison de l'humidité? Non. Un haut taux d'humidité, soit un haut taux d'eau dans l'air, fait en sorte qu'il allonge physiquement, mais ne pousse pas davantage lorsque c'est humide, précise le professeur de chimie Normand Voyer.

Le moyen pour notre corps de se refroidir est la sudation. L'évacuation de l'eau en s'évaporant de notre corps nous aide à baisser la température corporelle.

En temps d'humidité, l'air devient saturé de molécules d'eau. La sueur reste donc sur notre corps donnant l'idée d'être gommant, explique Normand Voyer.

L'humidité a-t-elle une odeur?

Lorsque nous oublions une brassée de vêtements mouillés dans la machine à laver, en peu de temps une odeur de moisissure peut se répandre. Il est toutefois important de se rappeler que l'eau n'a pas d'odeur. Mais d'où vient cette odeur?

Ce sont des micro-organismes qui vont proliférer et produire des composés organiques volatils qui ont des odeurs particulières. Nous respirons donc ces molécules, raconte M. Voyer.

Des études sont en cours pour déterminer s'il y a un risque ou non pour l'être humain.

Je vous rassure tout de suite, ça prend des concentrations tellement élevées, qu'on ne peut pas retrouver dans nos maisons, ajoute-t-il.

Une bonne bière froide pour se rafraîchir?

Un bock de bière suintant au soleil par un bel après-midi d'été.

Un bock de bière suintant au soleil par un bel après-midi d'été

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Oubliez la bière et la crème glacée pour faire baisser votre température interne.

La meilleure option pour se rafraîchir lorsque nous sommes détrempés est de boire une barbotine, alias une bonne vieille slush! L'effet de glace et de liquide va permettre au corps de s'hydrater et de se refroidir.

Et pour ceux qui n'aiment pas la chaleur et l'humidité, nous pouvons nous rassurer en disant que le pire de la saison estivale est probablement derrière nous.

Degrés de confort selon les valeurs de l’humidex

  • De 20 à 29 : un peu d’inconfort
  • De 30 à 39 : un certain inconfort
  • De 40 à 45 : beaucoup d’inconfort, évitez les efforts
  • Au-dessus de 45 : danger, coup de chaleur possible

Source : Environnement et Changement climatique Canada

Pour en savoir plus sur l'indice humidex :le site d'Environnement et Changement climatique Canada (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !