•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission des parcs de Vancouver nourrit des centaines de familles dans le besoin

Gros plan sur de la laitue.

La récolte permet de nourrir des centaines de familles démunies, selon la Commission des parcs de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Maryse Zeidler

Radio-Canada

La Commission des parcs de Vancouver récolte ce qu’elle a semé et des centaines de familles de la région métropolitaine peuvent maintenant en profiter.

À la pépinière Sunset, Bruce McDonald a l’habitude d’arroser des fleurs et des arbustes. Mais, depuis la pandémie de la COVID-19, il s’occupe de plants de légumes, choux frisés, haricots et navets, notamment.

J'aime vraiment la culture maraîchère, raconte-t-il en marchant à travers les installations situées près de la rue Main et de la 51e Avenue.

Bruce McDonald regarde ses plants de choux frisés.

Bruce McDonald, de la Commission des parcs de Vancouver, prend goût à la culture des légumes.

Photo : Radio-Canada / Maryse Zeidler

Je n'ai jamais eu la chance de faire une production à grande échelle comme je le fais ici, se réjouit-il.

La production florale de la pépinière a été réduite à environ 60 % de sa capacité habituelle en raison de la pandémie. Pour combler le vide, la Commission des parcs a décidé au printemps dernier de cultiver des légumes qui nécessitent peu d’entretien.

Environ 24 caisses de légumes sont aujourd'hui distribuées chaque semaine à des organisations à but non lucratif pour nourrir des familles dans le besoin, note le président de la Commission, Camil Dumont.

C’est un petit changement, mais qui a eu un impact assez grand.

Camil Dumont, président, Commission des parcs de Vancouver

En apprentissage

La pépinière connaît généralement du succès avec ses cultures, mais il y a eu quelques ratés. Nous avons commis des erreurs, avoue M. McDonald.

Les épinards ont été plantés quand il faisait trop chaud, par exemple, et des rongeurs s'en prennent souvent à certains plants.

Une tomate bleue.

Certains produits que fait pousser la Commission des parcs sont assez rares, comme la tomate bleue.

Photo : Radio-Canada / Maryse Zeidler

Qu'à cela ne tienne, M. McDonald et son équipe ne baissent pas les bras et continuent de rechercher des moyens de s'améliorer.

On fait un apprentissage en groupe cette année, reconnaît M. Dumont. 

La pépinière doit par ailleurs être réaménagée au cours des prochaines années. M. McDonald ne sait pas ce qu'il adviendra du programme de légumes. Il espère pouvoir continuer à en cultiver pendant au moins un an.

Cela a été amusant et productif.

Avec des informations de Timothé Matte-Bergeron et Maryse Zeidler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !