•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rentrée scolaire inquiète des parents en Nouvelle-Écosse

Des gens manifestent devant l'édifice de l'Assemblée législative.

Des dizaines de manifestants réclament plus de précisions du gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour le retour en classe des élèves en septembre.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Radio-Canada

Des dizaines de parents et d’enseignants ont manifesté lundi matin à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Ils sont inquiets pour la sécurité des élèves qui retourneront en classe cet automne dans le contexte de la COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les manifestants rassemblés devant l’édifice de l’Assemblée législative disent que le plan du gouvernement pour la rentrée scolaire manque de clarté.

Pour le moment, tous les élèves sont censés retourner en classe en septembre. Si une éclosion de COVID-19 se produit par la suite, les autorités prévoient divers scénarios. Selon le cas, des élèves pourraient rester en classe tandis que d’autres recevaient leur éducation à distance, ou encore tous les élèves pourraient devoir faire leurs classes à la maison.

Les manifestants jugent que ce plan est vague et qu’il est difficile pour eux de se préparer à la rentrée scolaire. Ils ont écrit plusieurs de leurs questions sur leurs pancartes. Certains se demandent, par exemple, s’il y aura assez de matériel de protection personnelle pour les enseignants ou s’il y aura plus de ressources à la disposition des écoles.

Si tu es un propriétaire de restaurant, etc., le gouvernement vous répond très rapidement. Il y a beaucoup de contacts avec ces gens-là. Mais les parents et les enseignants ne reçoivent pas la même communication de ce gouvernement, affirme un manifestant.

Deux enfants portent des pancartes sur lesquelles il est écrit «Gardez moi en sécurité» et «Les gens ou l'argent?».

Des élèves ont aussi participé à la manifestation.

Photo : Radio-Canada / Héloïse Rodriguez-Qizilbash

D’autres se demandent comment il sera possible de respecter la consigne d’éloignement physique en milieu scolaire.

Le plan pour le retour à l’école n’est pas assez détaillé à mon avis. Il n’y a pas assez de paramètres pour assurer la sécurité de mon enfant dans la classe. [...] Ce n’est pas possible de distancer, ce n’est pas possible de garder les petits enfants à leur pupitre pendant toute la journée, ajoute un autre manifestant.

Plusieurs enseignants ont demandé plus de financement du gouvernement pour pouvoir réduire le nombre d'élèves par classe.

Les manifestants espèrent obtenir des réponses à leurs questions avant la rentrée scolaire.

Avec les renseignements d’Héloïse Rodriguez-Qizilbash

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !