•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conducteur accusé d'avoir causé la mort du skieur de Stoneham remis en liberté

Photo de Frank Levasseur, jeune homme portant un chapeau de plein air, un t-shirt à motif fleurit de même qu'une chemise.

François Levasseur

Photo : Instagram

François Levasseur, le jeune homme de Stoneham accusé de conduite avec les facultés affaiblies et de conduite dangereuse ayant causé la mort du skieur Philippe Verreault a été remis en liberté.

Levasseur a comparu brièvement par téléphone lundi matin au palais de justice de Québec. Il se trouvait à l’infirmerie du centre de détention de Québec.

Le 15 juillet dernier, l’homme de 25 ans était au volant de la voiture qui a percuté mortellement Philippe Verreault près du bar La Souche à Stoneham, le soir où ce dernier célébrait son 26e anniversaire.

Le décès de Philippe Verreault, qui a été constaté sur les lieux du drame, a provoquéune onde de choc dans la communauté de Stoneham.

Philippe Verreault, souriant, dans un remonte-pente

Philippe Verreault était un passionné de ski dont le sourire était bien connu à la station touristique Stoneham.

Photo : Facebook

François Levasseur a pour sa part été grièvement blessé dans l’accident. Il a été arrêté vendredi dernier par la Sûreté du Québec, après que son état se soit amélioré.

Plusieurs conditions

Après une fin de semaine en détention, François Levasseur a pu retrouver sa liberté le temps des procédures judiciaires. Il devra cependant respecter plusieurs conditions, dont celle ne pas se présenter au bar La Souche, à Stoneham.

Il lui est également interdit de consommer de l'alcool ou de la drogue ainsi que de conduire un véhicule.

L'accusé est aussi soumis à un couvre-feu qu'il peut transgresser seulement pour ses rendez-vous médicaux ou s'il est en présence de son avocat.

Levasseur s'engage à respecter ces conditions par un dépôt de 5000 $. Son père cautionne également sa remise en liberté par un montant de 25 000 $, sans dépôt.

Il doit revenir en cour le 26 octobre prochain.

Une voiture endommagée à la suite d'un accident, installée sur une remorque.

La voiture conduite par François Levasseur le soir du drame.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Vachon

Déjà des démêlés pour facultés affaiblies

François Levasseur n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. Le 17 juin dernier, soit moins d'un mois avant le drame, Levasseur a été condamné pour ivresse dans un lieu public. L'événement remontait au mois de novembre 2019 et il avait par la même occasion insulté un agent de la paix.

Il a aussi été condamné à la Cour municipale en janvier 2017 pour conduite avec les facultés affaiblies. Les actes reprochés ont été commis en octobre 2016. Il avait alors été arrêté à bord de son véhicule sur la route de l'Église, dans le secteur de Sainte-Foy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !