•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je viens de tirer Érick Lavoie », a déclaré Pascal Gagnon au 911

Pascal Gagnon est accusé de meurtre prémédité.

Pascal Gagnon est accusé de meurtre prémédité.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un enregistrement de l’appel au 911 le soir de la mort d’Érick Lavoie a été diffusé lundi à l’ouverture du procès de Pascal Gagnon au palais de justice de Sherbrooke. Ce dernier est accusé du meurtre au premier degré de son ancien partenaire de travail.

Je viens de tirer Érick Lavoie sur Bordeaux, avait déclaré Pascal Gagnon à la répartitrice du 911, le 4 décembre 2017.

Il avait alors expliqué au téléphone avoir perdu le contrôle. Ça fait trois ans qu’il m’a fourré de 37 000 $. J’ai comme pété une coche, avait-il déclaré. Il avait ensuite demandé à la police de venir le chercher tout en indiquant qu’il n’offrirait pas de résistance.

L’une des policières qui a procédé à son arrestation a raconté lors du procès qu’il avait également fait des aveux aux policiers sur place, une seconde fois. L’agente a expliqué au juge que l’accusé était particulièrement collaboratif lors de son arrestation.

La conjointe de la victime témoigne

La conjointe d’Érick Lavoie, mère de deux enfants, a expliqué lors de son témoignage qu’elle dormait à l’étage le soir du drame. Ce qui m’a réveillée, c’est que j’ai entendu un gros bruit, quelque chose qui tombait, a-t-elle témoigné. Il était couché dans l’entrée.

S’approchant de son conjoint inanimé, elle croyait initialement à un malaise. Je le touche, puis je vois qu’il n’y a aucune réaction, a-t-elle dit. Plus tard dans la soirée, elle a toutefois vu des douilles d’armes à feu au sol.

Une voisine d’Érick Lavoie a expliqué à la cour avoir été réveillée par des bruits métallique le soir du meurtre. J’ai entendu un bruit sourd. Bruit qui ressemble à un gros toc fort, a-t-elle expliqué.

S’approchant de la fenêtre de la cuisine, elle a vu un homme quitter les lieux en voiture. Je me suis tout de suite dit que c’était un homme, par rapport aux vêtements, a-t-elle expliqué.

Des liens d’affaires rompus avant le drame

Selon le témoignage de la conjointe d'Érick Lavoie, celui-ci aurait regretté de s'être associé avec Pascal Gagnon au bout d'un certain temps et aurait décidé de rompre ses liens d'affaires avec lui.

Au début, ça allait super bien, il était super content. Sauf qu’avec le temps, à un moment, c’était plus difficile, a-t-elle expliqué. Il était souvent malade. Il était pris pour faire le travail pour deux. Ils sont en business ensemble, faut qu'il travaille pour amener de l'eau au moulin.

La défense ne fait appel à aucun témoin

L’avocat de la défense, Marc-André Champagne, a indiqué lors de l’ouverture du procès qu’il appellerait à la barre uniquement Pascal Gagnon.

Il a également fait 29 admissions. Tous les éléments essentiels sont admis , a-t-il déclaré, tout en précisant que ses représentations seraient davantage sur la sentence qui devrait être imposée à l’accusé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !