•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mort et plusieurs blessés dans une importante explosion à Baltimore

Vue aérienne du tas de débris encerclé par des secouristes.

Une explosion a détruit plusieurs maisons dans un quartier du nord-ouest de Baltimore, dans l'État du Maryland.

Photo : Associated Press / Julio Cortez

Radio-Canada

Une énorme explosion a complètement détruit trois maisons en rangée à Baltimore, lundi, tuant une personne et en blessant plusieurs autres, a déclaré le service des incendies de la ville.

Plus de 200 secouristes ont été dépêchés sur la scène de la catastrophe, où l'explosion, due à du gaz naturel, a réduit les maisons en un tas de débris. Une quatrième maison en rangée a été partiellement détruite et le quartier a été jonché de verre provenant de fenêtres brisées par le souffle de l'explosion.

Six personnes ont été blessées par l'explosion et emmenées à l'hôpital dans un état grave, tandis qu'une femme adulte a été déclarée morte sur les lieux. Une équipe d'intervention spéciale est actuellement sur les lieux du drame à la recherche de survivants.

Les secouristes ont extirpé une femme des débris peu avant midi et ils ont libéré un homme autour de 12 h 15. L'explosion s'est produite peu avant 10 h.

C'est une situation épouvantable, a déclaré le chef du service des incendies de la municipalité Niles Ford, selon ce que rapporte le Batimore Sun.

Il s'agit d'un sauvetage très intense pour le personnel, a dit le porte-parole du service des incendies Blair Adams, toujours selon le journal américain.

Blair Adams a indiqué qu'au moins cinq personnes étaient à l'intérieur des bâtiments au moment du drame. « Elles étaient sous les décombres. Il y a des maisons qui se sont pratiquement effondrées. Il y a une tonne de débris sur le sol », a-t-il affirmé, selon le Batimore Sun.

Le maire Bernard C. Jack Young est allé constater les dégâts sur place.

Kevin Matthews, qui vit dans le quartier, a dit au Sun que peu après l'explosion, il a entendu des enfants piégés crier : Venez nous chercher! Nous sommes coincés!.

Il a dit que les pompiers arrivaient à ce moment-là et qu'il s'est écarté de leur chemin pendant qu'ils cherchaient les survivants.

Des secouristes fouillent les décombres.

Les secouristes sont à la recherche de survivants de l'explosion causée par du gaz naturel.

Photo : Associated Press / Julio Cortez

Un vieux réseau

La Baltimore Gas and Electric Company (BGE) a reçu un premier appel des pompiers à 9 h 54, lundi. Elle a tout de suite déclaré qu'elle coupait le gaz des bâtiments situés dans les environs immédiats, a dit sa porte-parole Linda Foy.

Nous sommes sur place et travaillons en étroite collaboration avec les pompiers pour sécuriser les lieux, a-t-elle déclaré, sans répondre aux questions des journalistes. Une fois le gaz éteint, nous pourrons commencer à évaluer la situation en toute sécurité, y compris en inspectant nos équipements.

Bien que la cause des explosions ne soit pas encore connue, le Sun a rapporté l'an dernier que les fuites de gaz dangereuses sont devenues beaucoup plus fréquentes ces dernières années, avec près de 20 découvertes chaque jour en moyenne, selon les rapports de la compagnie aux autorités fédérales.

Environ 680 000 résidents et commerces de Baltimore utilisent le gaz naturel pour se chauffer et cuisiner, et le nombre a crû de 3,5 % au cours des cinq dernières années.

BGE est la plus ancienne compagnie de gaz des États-Unis. Ses origines remontent à 1817 et des milliers de kilomètres de tuyaux obsolètes doivent être remplacés, un travail estimé à près d'un milliard de dollars et qui prendrait deux décennies, selon le quotidien.

Des témoins

Diane Glover, 56 ans, et son père de 77 ans, Moses Glover, étaient dans leur maison en rangée située en face de celles qui ont explosé lors du drame. La femme a entendu une explosion massive qui a secoué sa maison, renversant un ventilateur et certains de ses DVD.

L'explosion a soufflé leurs fenêtres et a fait s'ouvrir la porte d'entrée, pliant même le cadre de la porte. Elle a vu des débris et du verre brisé partout.

Les voisins se sont précipités vers les décombres, appelant les survivants jusqu'à ce que les pompiers et les policiers interviennent et prennent le relais.

C'est un désastre. C'est un désastre. C'est incroyable, a-t-elle déclaré environ deux heures après l'explosion. Je suis encore secouée.

Avec les informations de Associated Press, et Baltimore Sun

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !