•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement à Windsor-Essex : entre enthousiasme et prudence

Enseigne sur la façade d'un bâtiment

La région de Windsor-Essex est la dernière de la province à passer à la troisième étape de réouverture.

Photo : CBC/Sanjay Maru

Radio-Canada

Windsor-Essex passera à la phase finale du déconfinement dès mercredi. Le premier ministre Doug Ford a exhorté les résidents lundi à continuer de faire preuve de prudence et de suivre les règles de santé publique.

La région de Windsor-Essex a été aux prises avec des éclosions de COVID-19 dans ses fermes.

La décision de permettre à la région de rouvrir se fonde sur les tendances positives des principaux indicateurs de santé publique au niveau local, indique le Cabinet de Doug Ford, dans un communiqué.

Windsor-Essex est la dernière des 34 circonscriptions sanitaires de l’Ontario à demeurer à la deuxième étape du plan provincial de déconfinement.

Je souhaite remercier les bureaux de santé publique locaux, les fermiers, les travailleurs et les gens de Windsor-Essex en particulier, a ajouté M. Ford lors de son point de presse quotidien, lundi.

Doug Ford en point de presse avec le ministre de l'Éducation Stephen Lecce.

Le premier ministre ontarien Doug Ford mentionne qu'il se déplacera dans le comté jeudi.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

L'accès à l'étape supérieure inclut la réouverture des restaurants, des bars et des centres d'entraînement, notamment. Les mesures de distanciation physique doivent toujours être respectées.

Les restrictions sur les rassemblements publics seront également assouplies : un maximum de 50 personnes peuvent se réunir à l’intérieur et 100 personnes à l’extérieur, en respectant l’écart sanitaire.

Des éclosions de COVID-19, en particulier dans les exploitations agricoles de la région ces dernières semaines, avaient convaincu les autorités de garder des mesures sanitaires plus strictes qu’ailleurs pour cette région.

Rester vigilant

Je demande à chacun de rester prudent et de continuer à suivre les mesures de santé publique afin de ne pas nuire aux progrès considérables que nous avons accomplis et de protéger notre collectivité de ce dangereux virus, présente le premier ministre.

Pour Wajid Ahmed, le médecin hygiéniste en chef du bureau de santé publique de Windsor-Essex, le mot d'ordre est également clair : le passage à l'étape trois ne dispense pas les habitants d'une vigilance continue pour respecter les mesures sanitaires, bien au contraire.

Jusqu'à présent les contacts étaient limités, donc si une personne malade est à l'extérieur elle ne peut infecter que peu de personnes. Mais pendant la troisième étape, si une seule personne ne respecte pas les consignes, la probabilité d'infecter plusieurs personnes augmente, rappelle le médecin.

Des commerçants réjouis et prudents

Du côté des commerçants, on se réjouit, mais la prudence reste tout de même de mise .

Benjamin Leblanc Beaudoin, propriétaire d'un gîte à Comber, estime que le fait de passer à la troisième étape est un privilège et que chacun devrait être fier du travail accompli pour pouvoir atteindre ce palier.

Un chef avec son tablier dans une cuisine.

Benjamin Leblanc-Beaudoin est chef cuisinier et propriétaire du gîte Iron Kettle à Comber, en Ontario.

Photo : Benjamin Leblanc-Beaudoin

Il faut quand même se méfier, c'est pas la porte ouverte à tout, il y a quand même d'autres restrictions, d'autres règlements qu'on va devoir suivre avec la troisième phase, rappelle-t-il. Il insiste sur la nécessité de suivre les consignes afin de pouvoir rester dans la troisième phase du déconfinement.

Il pense que le secteur agricole a opéré des changements au cours du dernier mois pour combattre la propagation du virus. Je crois qu’ils ont (...) réalisé que le problème était sérieux, qu’ils en étaient la cause et qu’ils pouvaient en être la solution, affirme-t-il.

Nicolas Puim, propriétaire du restaurant le Dogout à Windsor, est lui aussi très enthousiaste.

Son établissement ne pourra pas accueillir autant de clients qu’en temps normal lors de la troisième phase. Il passe en effet d’une capacité de 75 personnes à 40 personnes.

Il pense que son équipe saura faire au mieux pour assurer le service à l’intérieur tout en respectant les mesures sanitaires.

Un homme devant la vitrine d'un restaurant.

Nicolas Puim, propriétaire du restaurant Dogout à Windsor

Photo : Radio-Canada / Thilelli Chouikrat

Toutefois il s’inquiète un peu de ce retour dans un lieu fermé. Nous devons être très attentif à ce que nous faisons, et en même temps je pense que nous devons passer à l’étape suivante pour que les commerces puissent survivre, explique-t-il.

Des résidents sur leurs gardes

Anne Forrest est une habitante de Windsor tout juste retraitée. Elle se réjouit de savoir qu’elle pourra retourner souper au restaurant, mais elle avoue également être un peu inquiète.

C’est un peu préoccupant, le taux d’infection à la covid-19 dans la région. J’espère que les gens vont se rendent compte que l’étape trois ne veut pas dire que tout est résolu, mais plutôt “soyez attentifs, mais pas de façon aussi restrictive qu’avant", affirme-t-elle.

Martin Junior Itanioua, un habitant de Windsor, est lui aussi mesuré.

Je suis à la fois content et inquiet, explique-t-il. Je m'inquiète beaucoup plus pour les enfants, la jeunesse, et les personnes âgées. (...) Cette troisième phase, si on ne fait pas attention, peut causer la prolifération de cette pandémie, indique-t-il.

Windsor-Essex compte 11 nouveaux cas aujourd'hui et reste la région où le taux d'infection est le plus élevé par habitant dans la province

La ville de Windsor annoncera mardi quel plan d'ouverture sera mis en place pour les activités sportives et récréatives intérieures.

Le 31 juillet, Toronto et la région de Peel étaient passées à la troisième étape du plan de réouverture de l’économie, faisant du comté de Windsor-Essex le dernier à demeurer à l’étape précédente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !