•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des eaux usées déversées pendant 19 heures dans la rivière Saint-Maurice

La rivière Saint-Maurice, vue sous le pont Radisson.

Des eaux usées ont été déversées dans la rivière Saint-Maurice pendant 19 heures consécutives la semaine dernière à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Pour une énième fois, la Ville de Trois-Rivières a dû déverser une partie de ses eaux usées dans la rivière Saint-Maurice.

La semaine dernière, les égouts qui transitent par la station de pompage Barkoff, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, ont été directement rejetés dans la rivière durant un peu plus de 19 heures consécutives.

Ce genre de déversement permet généralement d’éviter les refoulements d’égouts lors de pluies diluviennes telles que la région en a connu mardi dernier.

Une coloration très peu invitante était d’ailleurs bien visible sur la rivière Saint-Maurice depuis l’autoroute 40, mercredi, en fin de journée et en soirée.

Cette situation est directement attribuable aux 100 millimètres de pluie que nous avons reçus, a expliqué le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Guillaume Cholette Janson, qui a ajouté du même souffle qu’une telle durée de déversement est tolérée par les normes du ministère de l’Environnement.

Un poste de pompage au bord d'une rivière.

Les eaux usées qui transitent par la station de pompage Barkoff ont été directement rejetés dans la rivière Saint-Maurice, juste à côté.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

La Ville n’a pas caché que d’autres stations de pompage pourraient fort probablement avoir déversé leurs eaux , sans toutefois en confirmer les lieux.

Guillaume Cholette Janson a indiqué que d’importants travaux, tels que ceux réalisés sur la conduite d’eaux pluviales sur le boulevard Thibeau l’an dernier, visent à diminuer les probabilités d’en arriver à ce genre de situation.

Chaque jour, la ville traite 70 millions de litres d’eaux usées à son site principal de traitement des eaux, situé dans le secteur de Sainte-Marthe-du-Cap.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !