•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

350 kilomètres de kayak en 20 jours sur le lac Ontario

Un égoportrait sur une rive

Mario Rigby a parcouru le lac Ontario en kayak.

Photo : Photo offerte par Mario Rigby

Radio-Canada

Un homme de Toronto a parcouru le lac Ontario d’ouest en est, de Hamilton aux Milles Îles, en kayak. Il a complété son périple en 20 jours seulement.

L'aventurier a complété le périple de 350 kilomètres en kayak de mer en solo. Lors de la dernière journée, Mario Rigby a parcouru 46 kilomètres, sa journée la plus productive de tout le voyage.

Je voulais parcourir tous les Grands Lacs en kayak, mais je n'avais pas le temps, a-t-il expliqué. Il a donc opté pour le lac Ontario. C'est local, c'est chez moi, et je [pensais que je pourrais] probablement le faire en moins d'un mois.

Il ne s’agit pas du premier exploit pour M. Rigby. Il a déjà traversé l’Afrique du sud au nord - du Cap, Afrique du Sud, jusqu’au Caire, en Égypte - à pied et en kayak. Il a aussi fait le Canada d’ouest en est à vélo.

Un homme prend un égoportrait dans un kayak

Le périple de M. Rigby a servi à collecter des fonds pour My Stand.

Photo : Photo offerte par Mario Rigby

Cette fois-ci, il a dû surmonter plusieurs obstacles - en particulier tous les orages qui ont secoué le sud de l’Ontario dernièrement. Il affirme que sa dernière journée a été sa préférée : Je ne me suis jamais senti aussi bien. L'eau était belle et calme. Après toutes ces tempêtes, c'était une des plus belles fins que vous puissiez avoir.

Durant son périple, M. Rigby a collecté des fonds pour My Stand, une organisation qui travaille avec les jeunes à risque de Toronto.

Je viens d'un milieu qui n'est pas vraiment privilégié. J'ai également été confronté à beaucoup de pauvreté. (...) Je voulais donc participer à cette cause.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !