•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rassemblement pacifique pour soutenir le peuple libanais à Ottawa

Des dizaines de personnes portant des masques posent avec des drapeaux du Liban devant le parlement d'Ottawa.

La diaspora libanaise était sur la colline du Parlement pour soutenir son peuple.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un rassemblement pacifique a eu lieu dimanche soir à Ottawa pour soutenir le peuple libanais, quelques jours après les deux explosions survenues dans le port de Beyrouth.

Plus de 220 personnes ont perdu la vie et 7000 autres ont été blessées dans l'explosion. Depuis, le peuple libanais a pris d'assaut la rue, réclamant la fin du régime politique.

Au Canada, des veillées à la chandelle et des rassemblements pacifiques s'organisent pour soutenir la communauté libanaise.

Près de 200 personnes se sont rassemblées dimanche soir sur la colline du Parlement pour témoigner leur soutien aux Libanais.

Mon pays en en train de s’écrouler et je me dis que c’est le moment de se battre, a confié Sarah Zeineddine, devant le Parlement. Ce genre d’événement est super, parce qu’on peut se faire entendre, pas juste par le Canada, par le monde entier.

Le peuple libanais mérite beaucoup mieux que ce qu’il a en ce moment.

Sarah Zeineddine

Son amie Tatiana Haustant, Française d'origine, était également présente pour soutenir la cause. Cette dernière a souligné l'importance de partager de l'information sur les réseaux sociaux pour que tous sachent réellement ce qui se passe au Liban.

Simone Dupont a pris le nom de son mari lorsqu'elle est arrivée au Canada il y a plus de 40 ans. Elle était présente pour soutenir sa communauté.

Nous sommes là comme témoin solidaire de notre peuple qui souffre depuis si longtemps, a-t-elle dit. Il est temps pour la jeunesse d’avoir un Liban nouveau.

Deux jeunes femmes tiennent des pancartes témoignant de leur attachement au Liban devant le parlement.

Près de 200 personnes se sont rassemblées dimanche soir sur la colline de Parlement à Ottawa en solidarité avec le peuple libanais.

Photo : Radio-Canada / Fiona Collienne

La secrétaire du Club libanais d'Ottawa, Dana Tabet, assure que les mesures de distanciation physique ont été respectées. Des dons en argent ont également été amassés.

Mme Tabet vit à Ottawa, mais plusieurs membres de sa famille sont au Liban. Heureusement, ceux-ci n'ont pas été blessés, même si la maison de sa tante a été soufflée par l'une des explosions.

Une jeune femme souriante et vêtue de noir pose devant un escalier de bois à l'extérieur.

Dana Tabet est née au Canada. Ses parents sont Libanais.

Photo : Radio-Canada

Il y a une énorme colère au sein de la population, a avancé Mme Tabet.

Les jeunes sont dans les rues.

Dana Tabet, secrétaire du Club libanais d'Ottawa

On veut des explications, a-t-elle lancé, en entrevue. L'Ottavienne estime que le gouvernement libanais aurait pu éviter cette tragédie en agissant contre la présence du nitrate d'ammonium, la substance à l'origine de l'explosion, dans le port de Beyrouth.

Ils ont négligé la sécurité de leur population, a-t-elle commenté. Comment un gouvernement peut-il négliger sa population autant que ça?

Le Club libanais d'Ottawa porte toute son attention à l'aide qu'il peut envoyer au Liban. La diaspora libanaise dans la région récolte des fonds par l'intermédiaire d'une page GoFundme. Elle a déjà récolté près de 16 000 $, qui seront envoyés à la Croix-Rouge libanaise et aux hôpitaux libanais.

Mme Tabet met toutefois en garde la population quant aux dons. Il faut vraiment faire attention où on envoie les fonds, il ne faut pas les envoyer au gouvernement, recommande-t-elle.

Avec les informations de Fiona Collienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !