•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nombre record de cas de COVID-19 actifs au Manitoba

Brent Roussin est photographié de près et de trois-quart de profil, avec un arrière-plan le drapeau du Manitoba.

Brent Roussin, le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, a confirmé le nombre de nouveaux cas lors d'un point de presse, dimanche.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le Manitoba enregistre 35 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire, confirme le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Brent Roussin, en point de presse. Ces nouveaux cas portent le nombre total de cas actifs à 182 dans la province.

Il s’agit du plus important nombre de cas actifs au Manitoba depuis le début de la pandémie.

La plupart des nouveaux cas sont liés à un foyer d’éclosion d’une quarantaine de cas à Brandon, à un autre foyer d’éclosion dans la région sanitaire de Santé Sud ou sont des proches de cas déjà signalés, a annoncé le Dr Roussin, dimanche.

Les autorités évaluent toutes leurs options pour combattre la hausse du nombre de cas au Manitoba rural, y compris l’imposition de restrictions ciblées dans certaines régions de la province, affirme le médecin.

Les informations préliminaires suggèrent qu’un petit nombre de cas pourrait être le résultat d’une transmission communautaire, mais le Dr Roussin prévient que l'enquête est en cours et qu'elle pourrait révéler un lien entre de nouveaux cas et des cas déjà signalés, des foyers d’éclosion connus ou des voyages.

Un foyer d’éclosion à Brandon

Sept des nouveaux cas sont liés à une entreprise à Brandon, mais il n’existe toujours aucune preuve de transmission en milieu de travail, dit le Dr Roussin.

Des cas ont été décelés dans plusieurs entreprises de la deuxième ville du Manitoba, dont l’usine de transformation du porc de Maple Leaf Foods. Vendredi, 10 employés de l'usine avaient déjà été déclarés positifs à la COVID-19.

Dimanche, le syndicat représentant les employés de l’usine a publié un communiqué disant que huit cas de COVID-19 de plus lui ont été signalés au cours de la fin de semaine.

Cela fait un total de 18 cas confirmés, souligne la section locale 832 du syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce dans son communiqué.

Ces nouveaux cas renforcent notre demande à Maple Leaf Brandon de fermer son usine pendant une semaine, le temps que les résultats de tous les tests soient communiqués et que la situation soit maîtrisée, peut-on lire.

L'extérieur du bâtiment, avec le logo de Maple Leaf Foods.

L'usine de Maple Leaf Foods à Brandon, au Manitoba. D'après le syndicat représentant les employés de l'usine, dix-huit travailleurs de cette usine ont contracté la COVID-19 en date du 9 août.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Le Dr Roussin dit qu’il ignore combien de cas feraient partie du foyer d’éclosion à Brandon, puisque les autorités sanitaires sont toujours en train d’enquêter sur les origines des nouveaux cas. Cependant, il estime qu’il y en aurait environ une quarantaine.

Le taux actuel de positivité au test de la COVID-19 sur cinq jours est de 1,45 %, ce qui incite le Dr Roussin à implorer les Manitobains à revenir [aux gestes] essentiels, en restant chez soi lorsqu’on se sent malade, en évitant les lieux intérieurs très fréquentés et en se lavant les mains régulièrement.

Dans une déclaration publiée dimanche, le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, a affirmé que la province devrait revoir ses stratégies de communication pendant la pandémie et de réouverture de la ville de Brandon.

Le Dr Roussin et le ministre de la Santé doivent s’attaquer à un problème bien plus grave : le fait qu’un important nombre de Manitobains, dont des leaders de la communauté, ont démontré qu’ils ne prennent pas au sérieux la COVID-19, stipule M. Lamont.

Ce n’est pas assez de dire qu’il faut "revenir [aux gestes] essentiels", quand bien des Manitobains ne respectent pas les directives en premier lieu.

Dougald Lamont, chef du Parti libéral du Manitoba

Le Dr Roussin explique que la décision d’avoir une conférence de presse sur la COVID-19 un dimanche découle justement des appels publics visant à obtenir plus d’information sur l’évolution du virus au Manitoba.

Il indique que la santé publique compte publier plus de détails sur les nouveaux cas, tout respectant la vie privée des personnes concernées, plus tard cette semaine.

20 cas dans la région de Prairie Mountain

Dans la région sanitaire de Prairie Mountain, qui comprend la ville de Brandon, 20 nouveaux cas ont été annoncés dimanche :

  • 1 garçon de moins de 9 ans;
  • 1 fille et 1 garçon entre 10 et 19 ans;
  • 3 hommes et 2 femmes dans la vingtaine;
  • 5 hommes et 1 femme dans la trentaine;
  • ainsi que 4 hommes et 2 femmes dans la quarantaine.

Une dizaine de cas ont été dépistés dans la région sanitaire Santé Sud, dont :

  • 1 enfant entre 10 et 19 ans;
  • 1 homme dans la vingtaine;
  • 1 femme dans la trentaine;
  • 3 femmes dans la quarantaine;
  • 1 femme et 1 homme dans la cinquantaine;
  • et 1 femme dans la soixantaine.

À Winnipeg, quatre cas ont été rapportés, soit trois hommes dans la vingtaine, la trentaine et la cinquantaine respectivement, et une femme dans la cinquantaine.

Une femme dans la vingtaine de la région d’Entre-les-lacs a également été déclarée positive.

Six personnes sont hospitalisées en ce moment, dont trois sont aux soins intensifs.

Le Manitoba enregistre un total de 542 cas de COVID-19, parmi lesquels 8 personnes ont succombé à la maladie et 352 s’en sont remis.

La province a effectué 756 tests de dépistage du coronavirus samedi, ce qui mène le nombre total de tests à 100 830 depuis le début de la pandémie.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Des entreprises touchées à Steinbach et à Brandon

L’un des plus récents cas de COVID-19 est un employé du magasin E.G. Penner Building Centres, à Steinbach, a confirmé l’entreprise dans une déclaration publiée samedi.

L’employé, qui n’avait pas de contact avec les clients, se retrouve actuellement en auto-isolement, peut-on lire dans le communiqué. Les personnes qui ont été en contact avec l’employé touché ont été avisées qu’elles devraient faire de même pendant 14 jours.

L’entreprise confirme que les surfaces du magasin ainsi que tout équipement que l’employé infecté aurait touchés ont été aseptisés et désinfectés.

Entre-temps, un restaurant McDonald’s de Brandon a fermé ses portes, samedi, après qu’un employé ait potentiellement contracté la COVID-19.

L’employé du restaurant situé au 2626 avenue Victoria a signalé son état de santé tard samedi soir, indique McDonald's Canada dans un communiqué de presse. La personne avait travaillé pour la dernière fois vendredi, de 6 h à 14 h.

L’établissement a immédiatement été fermé pour qu’un nettoyage et une désinfection des lieux soient effectués. Les membres du personnel qui auraient eu un contact avec l’employé en question se trouvent également en auto-isolement jusqu’à ce que les résultats du test de dépistage soient connus.

Le restaurant Marino's Pizza de Brandon a fermé, dimanche, après avoir appris que l’un de ses employés avait été en contact avec une personne qui, depuis, a été déclarée positive.

Toutefois, l’employé lui-même n’a pas été déclaré positif à la COVID-19, souligne l'établissement dans une publication sur Facebook.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !