•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Achalandage inattendu pour les hôtels de la région

La façade de l'hôtel Montfort.

L'hôtel Montfort se situe à Nicolet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des établissements hôteliers de la région s’attendaient à une baisse importante de leur achalandage cet été, mais c’est tout le contraire qui se produit.

À Nicolet, le scénario catastrophe à l’hôtel Montfort prévoyait une diminution de 50 % de l’achalandage. Mais coup de théâtre, l’endroit affiche complet régulièrement depuis un mois, même en l’absence de congrès et de mariages.

Même chose pour l’auberge Le Baluchon, à Saint-Paulin, où les réservations se font à la dernière minute cette année. Des réservations pour dans 24 ou 48 heures, on en a beaucoup, beaucoup, relate la directrice générale adjointe de l'endroit, Patricia Brouard.

La directrice générale de l’hôtel Montfort, Francine Bouffard, explique que la situation vécue avec la COVID-19 leur a permis de revoir leur offre qui s’axe maintenant autour de l’escapade en amoureux.

Les jardins ont été complètement réaménagés et des spectacles musicaux sont offerts la fin de semaine alors que les couples peuvent s’offrir un panier pique-nique gastronomique.

Notre taux de satisfaction n'a jamais été aussi élevé que cet été.

Francine Bouffard, directrice général de l'hôtel Montfort

Francine Bouffard réfléchit déjà aux prochains mois avec une offre de chambres réaménagées pour le télétravail et des week-ends thématiques pour continuer de faire vivre des expériences uniques à ses clients.

Tout comme Le Baluchon, on s’attend à une occupation importante au mois d’août, mais l’absence des touristes européens risque de se faire sentir cet automne.

Au centre-ville de Trois-Rivières, les aménagements effectués, comme la rue des Forges piétonnière et la Terrasse Saint-Lau, font le bonheur des touristes, selon le propriétaire d’un gîte. Il affirme que son établissement affiche complet semaine après semaine.

L'attrait pour un établissement local influence le choix des voyageurs cet été.

Les découvertes ont été heureuses pour bon nombre d'entre eux, selon Isabelle Gagnon, qui est directrice générale du réseau Ôrigine. Les Québécois ont été charmés parce que souvent, ils s'installaient 3, 4, 5 nuits. On a vu vraiment du long séjour au cours des dernières semaines.

D'après les informations de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !