•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parcours de l’Espoir de passage en Abitibi-Témiscamingue

Les enfants présents à la marche de Préma-Québec avaient des autocollants indiquant à quel moment ils sont nés

La marche annuelle de Préma-Québec se déroule de façon virtuelle cette année en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La marche annuelle Préma-Québec organisée dans plusieurs régions du Québec se fera de façon virtuelle cette année et est en route vers Rouyn-Noranda ce dimanche.

Préma-Québec, un organisme qui vient en aide aux parents d’enfants nés prématurément, espère que le Parcours de l’espoir permettra d’amasser 60 000 $ pour aider les bébés prématurés et leur famille qui doivent souvent être transférés dans les grands centres.

La fondatrice et directrice générale, Ginette Mantha, explique que, cette année, un incubateur virtuel nommé Kubi avancera sur sa route au fur et à mesure que les dons augmentent.

L'incubateur avance grâce aux dons du public, indique Ginette Mantha. Les gens peuvent suivre en temps réel ou presque [sur les réseaux sociaux] notre incubateur qui fait le tour. Elle est partie du siège social le 5 août et elle a 30 jours pour faire le tour du Québec. C'est 2 700 kilomètres. Et c'est comme ça que les gens dans les régions vont saisir la chance et réaliser, je pense, la chance qu'ils ont d'avoir de la néonatalogie.

La fondatrice de Préma-Québec, aussi originaire de Rouyn-Noranda, souhaite rallier avec son équipe les 18 unités néonatales du Québec, dont celle de sa ville natale.

[En 17 ans], on a aidé pratiquement 30 000 familles au Québec. On aide les gens pendant l'hospitalisation, les premiers mois, les premières années avec le retour à la maison. Des fois c'est un petit coup de main, un petit coup de pouce, savoir qu'on n'est pas seul et qu'il y en a d'autres qui sont passés là avant nous, souligne-t-elle.

Le Parcours de l’Espoir se déroule pendant un mois, soit du 5 août au 5 septembre 2020. L’incubateur est parti de Montréal, puis s’est rendu à Gatineau pour ensuite aller à Rouyn-Noranda. Il se dirigera ensuite vers Chicoutimi, puis d’autres villes à l’est et au sud du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !