•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les établissements postsecondaires d’Edmonton se préparent pour la rentrée en temps de pandémie

Le panneau extérieur de l'université, à l'entrée du campus.

L'Université de l'Alberta prévoit une grande partie de ses cours en ligne pour la rentrée en septembre.

Photo : Radio-Canada / Samuel Danzon-Chambaud

Radio-Canada

Les campus universitaires d’Edmonton pourraient être plus calmes cet automne alors que les établissements postsecondaires se préparent à enseigner en ligne pour la rentrée en raison de la pandémie de coronavirus.

Plus de nettoyage, le maintien de la distanciation physique et le port du masque obligatoire font partie des diverses nouvelles contraintes auxquelles se préparent l’Université de l’Alberta, l’Institut de technologie du nord de l’Alberta et l’Université MacEwan pour la rentrée après avoir annulé la plupart de leurs cours en personne ce printemps.

Norma Rodenburg est adjointe au registrariat de l’université de l’Alberta. Elle indique que seulement 12 % des étudiants devront suivre des cours en personne dans des domaines comme la biologie, la chimie, ou la médecine clinique. Pour la plupart des autres, les cours seront donnés à distance.

Il y a beaucoup de personnes qui travaillent très fort pour s’assurer que nous pouvons fournir une expérience d’apprentissage de qualité, explique-t-elle.

Plusieurs espaces seront ouverts aux étudiants, mais en ce qui concerne la bibliothèque et les infrastructures récréatives la décision doit encore être prise.

La vice-présidente académique et la rectrice de l’Institut de technologie du nord de l’Alberta Sue Fitzsimmons affirme de son côté que son école a choisi une approche flexible et par étape dans son plan de redémarrage.

Plusieurs services tels que les loisirs et le conseil aux étudiants, ainsi que la plupart des cours seront tenus virtuellement. En revanche, elle indique que certains cours nécessitent tout de même une approche manuelle dans des ateliers et des laboratoires et ne peuvent être tenus en ligne.

SI certains ateliers sont suffisamment grands pour accommoder les besoins de distanciation physique, d’autres ont dû trouver des façons de réduire leur taille. Le programme de cuisine par exemple a dû se couper en trois cases horaires différentes.

Les deux écoles sont encore en train de finir leurs inscriptions. Selon Sue Fitzsimmons, on observe une légère baisse dans les programmes réguliers de l’Institut de technologie du nord de l’Alberta, mais une hausse pour l’apprentissage.

L’Université MacEwan de son côté suivra également un mélange de cours sur place et en ligne selon son site internet. Les résidences quant à elles ouvriront avec des places limitées et le maintien de la distanciation sociale, conformément aux recommandations de la province.

Retour des étudiants à l’Université de l’Alberta

En mars, près de 5400 étudiants qui vivaient sur le campus de l’Université de l’Alberta ont dû quitter leur logement en raison du coronavirus et des craintes vis-à-vis de la distanciation sociale.

Pour la nouvelle année scolaire, les résidences ont été aménagées afin de respecter les consignes de la santé publique. Les étudiants sont ainsi assignés à des chambres avec leur propre salle de bain et sans espace commun.

Le service des repas reste ouvert, mais ne propose qu’un service à emporter, selon le site internet du service.

L’université travaille également à bâtir des relations entre les étudiants des résidences et ceux qui retardent leur arrivée dans le campus avec l’expérience virtuelle. Ces cohortes académiques et non académiques sont également établies pour créer des connexions entre des étudiants qui suivent les mêmes études, ou qui ont des intérêts communs.

En ce qui concerne les étudiants et le personnel qui revient de l’étranger, ils pourront suivre le programme d'isolation. Le service au résident prend de réservations pour des transports depuis l’aéroport, des services à domicile comme la livraison de repas ou des vérifications périodiques ou quotidiennes de l’état des personnes durant les 14 jours d’isolement.

L’université de l’Alberta continue de travailler à aider les étudiants internationaux dont plusieurs d’entre eux ont décidé de suivre leur cours depuis leur lieu de résidence actuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !