•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les triporteurs peuvent officiellement circuler sur les pistes cyclables

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un fauteuil roulant électrique

Le reportage de Marie-Pier Mercier

Photo : Radio-Canada / Alexandre Duval

Les personnes à mobilité réduite peuvent maintenant circuler sur toutes les pistes cyclables provinciales du Québec à bord de leur fauteuil roulant électrique, leur triporteur ou leur quadriporteur. Le ministère des Transports (MTQ) autorise officiellement la cohabitation.

Après un projet pilote de cinq ans, le MTQ confirme que ces utilisateurs peuvent continuer à circuler sur les pistes cyclables sous sa juridiction.

Ces aides à la mobilité motorisées (AMM) sont de plus en plus nombreuses sur la voie publique. Ils permettent à certaines personnes âgées de se déplacer, même s’ils n’ont pas la forme physique pour marcher ou utiliser un autre mode de transport.

La réglementation s'applique pour les pistes cyclables en bordure des réseaux routiers [...] ça ne touche pas les pistes cyclables sur le territoire des différentes municipalités au Québec, indique le porte-parole du MTQ, Nicolas Vigneault.

La liberté de se déplacer

La plupart des municipalités de la province, comme la Ville de Québec, autorisent déjà les véhicules de type triporteurs et quadriporteurs sur leurs pistes cyclables.

Ça me permet d'aller dans tous les parcs. Il y a trois parcs dans le quartier, je les fais tous les jours, sinon je ne ferais jamais ça, souligne Gilles Paradis, utilisateur de quadriporteur.

Mais pour les vélos, ce genre de véhicule peut devenir envahissant et ils sont accessibles à tous, soutient Pierre Baillargeon, secrétaire de la Table de concertation vélo des conseils de quartier.

Il n'est pas nécessaire d'avoir une prescription du médecin pour faire l’acquisition de ce genre de véhicule qui peut coûter entre 1000 $ et 5000 $.

Ça peut créer [...] une saturation rapide des pistes cyclables et un inconfort pour les cyclistes utilitaires, souligne-t-il.

Un homme se déplace en quadriporteur.

Un homme se déplace en quadriporteur à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Règles à respecter

La vitesse maximale permise est de 35 km/h autant pour les véhicules à moteur que pour les vélos. Dans tous les cas, c'est le Code de la sécurité routière qui s'applique.

Si tout le monde respecte les règles, on devrait être capable de cohabiter sur un trottoir, sur les pistes cyclables et sur la rue, précise le porte-parole de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), Gino Desrosiers.

D’après un reportage de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !