•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les spectacles « cachés », une formule populaire cet été en Gaspésie

Cinq musiciens en spectacle sur une scène extérieure.

Le groupe Clay and Friends a offert un premier spectacle «caché» vendredi devant des partenaires du FMBM, à la veille d'un concert présenté devant les 180 personnes qui ont réussi à se procurer un billet pour l'événement.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Que ce soit pour éviter les attroupements ou pour offrir une expérience hors du commun, plusieurs organisateurs d’événements de la Gaspésie se sont tournés vers des spectacles « cachés » en cet été de pandémie.

Après le festival BleuBleu de Carleton-sur-Mer la semaine dernière, c’est au tour du Festival Musique du Bout du Monde (FMBM), à Gaspé, de présenter samedi un concert dans un endroit gardé secret le plus longtemps possible.

Steve Pontbriand devant une scène extérieure.

Le directeur du Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé, Steve Pontbriand.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Du côté de Sainte-Anne-des-Monts, l’Auberge festive Sea Shack offre des concerts spontanés depuis la mi-juin, dans des lieux qui sont révélés quelques heures à peine avant l’événement. Dans ce cas-ci, les organisateurs ont même décidé de laisser planer le mystère sur l’identité des artistes qui offrent la prestation.

Pour faire la promotion de l’événement, on parle des fois du style musical, mais on ne vient jamais vendre le nom de l’artiste, explique Kloé Chagnon-Taillon, chargée des activités culturelles au Sea Shack. C’est sûr que le jour même, pour les gens qui sont sur le site, on passe le mot, mais sur internet, on garde ça en mode show caché, justement pour éviter les foules.

Un succès rassurant

Samedi soir, le groupe Clay and Friends présentera un spectacle aux 180 personnes qui ont réussi à se procurer des billets, et qui sont les seules à avoir été informées de l’endroit où se tiendra l’événement.

Le directeur du FMBM, Steve Pontbriand, indique que toutes les places disponibles ont trouvé preneurs en moins de cinq heures, un succès rassurant pour lui et son équipe, puisque rien n’assure que tout sera de retour à la normale l’été prochain.

Ici, si on n’était pas à deux mètres de distance, on pourrait facilement accueillir 1500 personnes. On va être prêts, on va utiliser des sites qui pourront se déployer dans un scénario ou dans l’autre.

Steve Pontbriand, directeur du Festival Musique du Bout du Monde

Au niveau de la billetterie, on est confiants qu’on va pouvoir reproduire quelque chose de semblable l’année prochaine et que les festivaliers vont être au rendez-vous, ajoute-t-il. C’est un peu la bonne nouvelle. On termine sur une bonne note, on renoue avec la rentabilité.

Des gens assis en petits groupes dans la forêt devant une scène sur laquelle jouent des musiciens.

Les spectateurs d'un même groupe sont rassemblés en îlots pour favoriser la distanciation physique.

Photo : Radio-Canada

Tout comme cet événement proposé par le FMBM, la série de trois concerts intimistes présentés devant 40 spectateurs par le festival BleuBleu la semaine dernière a elle aussi été très populaire. Les 120 billets disponibles ont été vendus en quelques minutes.

La cofondatrice du festival, Myriam Sophie Deslauriers, indique toutefois que son équipe attendra encore un peu avant de planifier l’édition 2021 de l’événement. On ne va pas s’asseoir autour d’une table et explorer toutes les options maintenant, en août 2020, parce que ça bouge tellement vite. On va voir comment la situation évolue et on va s’ajuster au fur et à mesure, explique-t-elle.

Créer des moments magiques

Si ces spectacles permettent aux organisateurs de tester des formules différentes, c’est aussi une façon pour eux de partager des expériences avec les artistes et le public.

J’ai senti plus que jamais que ça nous avait manqué, raconte la cofondatrice de BleuBleu. De sentir la grosse basse, qu’il y a un humain en face de toi qui chante et qui joue de la musique, ça m’a surpris à quel point ça m’a touché.

Myriam Sophie Deslauriers, cofondatrice du festival BleuBleu
Une femme chante devant un plan d'eau.

Elisapie a offert un concert intime devant une quarantaine de spectateurs qui ont appris peu avant le spectacle l’endroit où celui-ci aurait lieu.

Photo : Capture d'écran / Facebook BleuBleu

Pour Kloé Chagnon-Taillon, cet été de pandémie aura été l’occasion de délaisser la traditionnelle scène du Sea Shack, pour créer des moments uniques que les gens ne pourront pas revivre les étés suivants.

Il n'est d'ailleurs pas trop tard pour en faire l'expérience, puisque les spectacles cachés de l’auberge se poursuivent en août et en septembre.

Avec les informations d'Isabelle Larose et de Geneviève Genier-Carrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !