•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti progressiste-conservateur se prépare en vue des prochaines élections

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Blaine Higgs en complet et cravate porte sur le nez et la bouche un masque non médical en tissu à carreaux rouges et verts.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, le 8 août 2020 à Quispamsis.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick (PPC) se prépare en vue des prochaines élections. Ce samedi, cinq cérémonies d’investiture se sont tenues dans les régions de Saint-Jean et de Fredericton pour élire les candidats que le parti présentera.

Contrairement à d'autres partis, les règles internes du PPC l'obligent à tenir des cérémonies d'investiture. Le parti ne peut pas simplement nommer le candidat de son choix dans une circonscription donnée.

Parmi les candidats investis aujourd’hui, on retrouve sans surprise le premier ministre Blaine Higgs dans la circonscription de Quispamsis, le ministre de la Santé Hugh Flemming dans la circonscription de Rothesay et Gary Crossman pour la circonscription de Hampton. Les candidats ont été confirmés par acclamation, sans opposition.

La directrice du Parti progressiste-conservateur, Andrea Johnson, indiquait par ailleurs samedi que deux autres candidats devaient décrocher l'investiture plus tard dans la journée : le ministre de l'Éducation Dominic Cardy dans la circonscription de Fredericton-Ouest-Hanwell; et la ministre du Développement économique et des Petites Entreprises, Mary Wilson, dans Oromocto-Lincoln-Fredericton.

Ces cérémonies d’investiture se déroulent selon des règles strictes, afin de respecter les consignes de santé publique.

Le PPC a ni plus ni moins découragé ses membres de se rendre en personne au rassemblement partisan de samedi matin. Les cérémonies de Blaine Higgs, Ted Flemming et Gary Crossman étaient d’ailleurs diffusées sur la plateforme de vidéoconférence Zoom, pour permettre aux membres d’y assister de manière sécuritaire.

Paul D’Astous, secrétaire principal du premier ministre Blaine Higgs, s’est dit emballé de pouvoir mettre à profit de nouvelles technologies pour permettre la nomination de candidats. On ne peut pas arrêter la démocratie parce qu’il y a une pandémie, affirme-t-il.

Paul D'Astous est debout et sourit à la caméra. La scène est derrière lui et un événement du Parti progressiste-conservateur n'est pas encore commencé.

Paul D’Astous affirme que ces cérémonies d'investiture serviront d'entraînement pour le déroulement sécuritaire des prochaines élections.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Il explique que le port du masque est obligatoire pour les gens physiquement présents à l’investiture et que les accolades et poignées de mains ont été remplacées par un petit coup de coude.

Blaine Higgs ne se prononce pas sur la date des prochaines élections

Le premier ministre Higgs a été questionné à plusieurs reprises sur le moment du déclenchement des élections générales au Nouveau-Brunswick, mais il est demeuré évasif.

Blaine Higgs debout sur scène parle à des gens assis sur des chaises, éloignés les uns des autres.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, s'adresse à des membres du Parti progressiste-conservateur le 8 août 2020 à Quispamsis.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Blaine Higgs n’a pas non plus précisé si des élections générales seraient déclenchées avant les élections partielles prévues en octobre dans trois circonscriptions vacantes, celles de Baie-de-Shediac-Dieppe, de Sainte-Croix et de Sussex-Fundy-St. Martins.

Les cérémonies d'investiture de samedi donnent néanmoins le ton pour la dizaine qui doit avoir lieu pendant le mois d'août.

D'après le reportage de Jean-Philippe Hugues et avec des renseignements de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !