•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une marche virtuelle contre l’alcool au volant

Plusieurs personnes marchent dans la rue, toutes habillées avec un accessoire rouge.

Une marche virtuelle pour sensibiliser la population aux risques associés à la conduite avec les facultés affaiblies se déroulait à Saguenay.

Photo : Gabrielle Morissette

Radio-Canada

Une marche virtuelle s'est déroulée samedi pour rappeler à tous l'importance d'adopter une conduite sobre et sécuritaire. Cet événement était organisé par le groupe Les mères contre l'alcool au volant, et toute la province était invitée à sillonner les rues.

La famille de Mathieu Perron a marché pour la cause. Ce dernier est mort en août 2015 à la suite d'un accident de la route provoqué par le chauffard Yves Martin. Sa mère, Danielle Tremblay, veut inviter les gens à dénoncer.

C’est mon cheval de bataille, j’ai promis à mon fils quand il est décédé que je ne resterais pas inactive et que j’essayerais de changer les choses. Des familles comme nous autres on n’en veut plus parce qu’on est détruits à jamais , a-t-elle raconté, émue.

Comme il n’est pas évident de se rassembler, les gens étaient invités à participer en petits groupes. Ils pouvaient se vêtir en rouge pour leur randonnée et prendre des photographies pour ensuite les partager sur les réseaux sociaux.

L'initiative a été baptisée Pas à pas vers le changement.

Un groupe de personnes avec des pancartes.

L'initiative a été baptisée «Pas à pas vers le changement».

Photo : Gabrielle Morissette

C’est de sensibiliser les gens pour que ça change un jour et puis qu’on finisse par tellement dénoncer que ceux qui prennent de la boisson vont finir par avoir peur de se faire dénoncer, a ajouté Danielle Tremblay.

D’après un reportage de Gabrielle Morissette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !