•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un député fédéral et deux ministres réfléchissent au poste de PM de la Nouvelle-Écosse

Stephen McNeil devant un drapeau de la Nouvelle-Écosse et un écran de télévision.

Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, le 19 avril 2020 à Halifax.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

Au moins deux députés provinciaux et un député fédéral disent réfléchir à la possibilité de briguer la direction du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse.

Le chef du parti, Stephen McNeil, a annoncé jeudi qu’il quitterait bientôt le poste de premier ministre de la province qu’il occupe depuis 2013. Le prochain chef libéral deviendra donc premier ministre jusqu’au déclenchement des prochaines élections provinciales, qui doivent avoir lieu au plus tard en 2022.

Sean Fraser, le député libéral fédéral de Nova-Centre, affirme qu'il étudie l'idée de se lancer dans la course à la succession de Stephen McNeil. Je vais prendre le temps nécessaire de faire un choix éclairé, a-t-il déclaré.

Sean Fraser le soir de son élection en 2015.

Sean Fraser le soir de son élection le 19 octobre 2015.

Photo : Radio-Canada

Élu à la Chambre des communes pour la première fois en 2015, Sean Fraser, 36 ans, est le secrétaire parlementaire du ministre fédéral des Finances, Bill Morneau.

Deux ministres

Deux membres actuels du Cabinet de Stephen McNeil ont déclaré au réseau CBC qu’ils n’écartaient pas la possibilité de se lancer dans la course et qu'ils allaient y réfléchir.

Zach Churchill, assis, est de profil et est en train de parler. À sa gauche, on perçoit la silhouette du docteur Robert Strang.

Zach Churchill, ministre de l'Éducation de la Nouvelle-Écosse, le 22 juillet 2020 à Halifax.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Il s’agit du ministre du Commerce et député de Glace Bay, Geoff MacLellan, et du ministre de l’Éducation et député de Yarmouth, Zach Churchill.

Les deux politiciens ont fait leur entrée à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse après avoir remporté une élection complémentaire en 2010. Ils ont tous deux été nommés au sein du Cabinet de Stephen McNeil durant le premier mandat de ce dernier.

M. MacLellan a 41 ans et M. Churchill, 36 ans.

Geoff MacLellan représente la circonscription de Glace Bay, au Cap-Breton.

Geoff MacLellan en 2019.

Photo : Radio-Canada / CBC

Le maire d’Halifax veut rester à l’Hôtel de Ville

Deux personnalités politiques néo-écossaises ont fait savoir qu’elles ne brigueraient pas le poste que le premier ministre Stephen McNeil s’apprête à quitter.

Je suis pleinement concentré sur le poste que j’ai présentement, a dit le député fédéral d’Halifax, Andy Fillmore. Le parlementaire libéral a affirmé qu’il voulait continuer à travailler pour Halifax, à Ottawa.

Le maire d’Halifax, Mike Savage, a voulu faire taire les rumeurs. Un porte-parole du maire, Shaune MacKinlay, a fait savoir que M. Savage allait se concentrer sur les élections municipales du 17 octobre.

Le maire d'Halifax, Mike Savage, lors d'une réunion des élus en 2018.

Le maire d'Halifax, Mike Savage (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC / Robert Short

Élu maire en 2012, Mike Savage entend briguer un troisième mandat. Ancien député libéral fédéral, il avait par le passé été pressenti pour diriger les libéraux provinciaux, mais ne s’est jamais laissé convaincre. Son père, John Savage, un libéral, a été le 23e premier ministre de la Nouvelle-Écosse de 1993 à 1997.

On ignore quand Stephen McNeil quittera son poste de premier ministre. Selon le président du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse, Joseph Khoury, la formation politique a 18 mois pour tenir un congrès à la direction et élire un nouveau chef.

D’après le reportage de Michael Gorman, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !