•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ron Choules s’amène derrière le banc des Cataractes

La façade du centre Gervais Auto à Shawinigan en été.

Le centre Gervais Auto à Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Cataractes de Shawinigan ont annoncé que c’est Ron Choules qui occupera le poste d’entraîneur-chef de l’équipe au moins pour la prochaine saison.

Il remplace ainsi Gordie Dwyer, appelé en relève en février à la suite du congédiement de Daniel Renaud.

Le directeur général, Martin Mondou, a aussi annoncé que Choules serait épaulé par Philippe Roy, à titre d’entraîneur adjoint. L’entraîneur des gardiens, Steve Mongrain, l’entraîneur vidéo, Elliott Mondou, et l’entraîneur des habiletés, Pavel Ponomarev, seront quant à eux de retour à leur poste.

C’est donc un retour à Shawinigan pour Ron Choules qui y a passé la saison 2016-2017 comme entraîneur adjoint avec les Cataractes. Il avait ensuite pris le chemin de Gatineau où il a occupé ce même poste pendant trois saisons.

J’aime travailler sur la confiance des joueurs. Ils sentiront toujours que je suis derrière eux autant sur la glace qu’à l’extérieur. Je suis un entraîneur ferme et direct, mais juste avec tout le monde, a-t-il fait savoir par voie de communiqué.

Martin Mondou dit avoir pris contact avec Ron Choules au moment où son entente avec les Olympiques de Gatineau a pris fin, soit il y a plusieurs mois.

Ron est un candidat de choix. En février dernier, Gordie et lui étaient considérés pour le poste. Et avec le type de saison qui se présente, son expérience et ses excellentes capacités communicationnelles aideront notre équipe, explique-t-il.

Originaire de Montréal, Ron Choules a également fait partie du personnel d’entraîneurs du Titan de l’Acadie-Bathurst, des Screaming Eagles du Cap-Breton et des Tigres de Victoriaville. À l’extérieur du circuit junior majeur québécois, il a été derrière le banc des Stingers de l’Université Concordia et de l’équipe canadienne lors du tournoi Hlinka-Gretzky.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !