•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents saskatchewanais envisagent l’école à la maison pour la rentrée

Des enfants portent un masque.

L'Agence de la santé publique du Canada recommande le port du masque à l'école dès l'âge de 10 ans.

Photo : iStock

Radio-Canada

Avec la rentrée des classes dans moins d’un mois, plusieurs parents en Saskatchewan ont commencé à envisager l’école à la maison comme une alternative à l’envoi de leurs enfants à l’école cet automne.

Plusieurs familles et enseignants continuent d’exprimer leur inquiétude quant au plan de retour en classe de la Saskatchewan annoncé mardi. Ce dernier n’envisage pas de port du masque obligatoire, toutefois le ministre de l’Éducation Gord Wyant indiquait vendredi que cette mesure est en réflexion.

Elle a été finalement incluse dans les plans de la province au niveau 2 et sera applicable selon les recommandations du médecin hygiéniste.

Cette situation inquiète certains parents comme Joanne Valamootoo à Regina qui est mère de deux enfants. Elle s’inquiète notamment pour son fils dont le système immunitaire est affaibli.

[Si les autorités sanitaires] ne font pas marche arrière et ne revoient pas leur plan [...], je vais faire l’école à la maison pour mon fils, prévient-elle.

Elle est notamment sensible à la période de la rentrée comme étant également celle de la grippe saisonnière.

Chaque année [mon fils] a trois à cinq infections. Je ne vais pas prendre de risque, explique la mère de famille.

Elle est d’ailleurs signataire d’une pétition qui appelle à un meilleur plan de retour en classe. Cette dernière réunissait 13 500 signatures vendredi après-midi.

Certaines personnes qui veulent faire classe à leurs enfants depuis chez eux pourraient également être contraintes de laisser tomber leur emploi afin de se libérer du temps pour l’enseignement.

Wanda Peekeekoot enseignait dans une école près de Prince Albert mais cet automne elle troquera cet emploi pour faire classe à sa petite-fille de 10 ans qu’elle élève chez elle.

Elle est tout pour moi. En tant que parent, je vais la garder à la maison pour la maintenir en sécurité, explique Wanda Peekeekoot.

Selon elle, le plan de la province oublie de nombreuses choses, comme la mise en place de classes aux effectifs réduits.

Comment peuvent-ils garantir que [ma petite fille] sera en sécurité? Comment pouvez-vous maintenir la distanciation sociale dans une école de près de 400 personnes?, demande-t-elle.

Wanda Peekeekoot a cessé d’enseigner en classe depuis la fermeture des écoles en mars.

Selon le site internet du gouvernement de la Saskatchewan, la province demande habituellement aux familles qui ont l’intention de faire l’école à la maison de contacter le conseil d’éducation de la division scolaire dont ils dépendent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !