•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lassonde dévoile un profit en hausse de 66 % pour le 2e trimestre

Des voitures stationnées devant un bâtiment.

Le siège social du producteur de jus Lassonde à Rougemont.

Photo : Radio-Canada / Chu Anh Pham

La Presse canadienne

Les Industries Lassonde ont dévoilé vendredi un bénéfice en hausse de plus de 66 % pour le deuxième trimestre, profitant d'une « forte hausse » de la demande pour leurs produits pendant la pandémie.

Le producteur de jus de légumes et de fruits de Rougement a affiché un bénéfice attribuable aux actionnaires de 26,0 millions $, ou 3,75 $ par action, pour le trimestre clos le 27 juin, en regard d'un profit comparable de 15,6 millions $, ou 2,25 $ par action, pour la même période l'an dernier.

Les ventes de Lassonde ont grimpé à 498,2 millions $ au plus récent trimestre, alors qu'elles avaient été de 419,7 millions $ lors du même trimestre en 2019.

Lassonde a noté que la rentabilité de ses activités aux États-Unis s'était améliorée au plus récent trimestre grâce à une forte demande. Au Canada, la cadence de la production de son usine de produits de spécialités alimentaires s'est améliorée, à la suite de travaux d'investissement effectués en 2019.

La société a profité au deuxième trimestre de l'ajout à ses produits des boissons non alcoolisées et des collations de Sun-Rype, dont elle a complété l'acquisition au tout début de l'année. Ces activités ont contribué au résultat net attribuable aux actionnaires à hauteur de 1,6 million $ au deuxième trimestre, et elles ont fait grimper les ventes de 35,8 millions $.

Or, même en excluant la contribution de Sun-Rype et les effets de change, les ventes de Lassonde ont progressé de 7,5 % au plus récent trimestre, et l'entreprise a estimé qu'une `portion non négligeable' de cette hausse était attribuable `aux effets directs et indirects' de la pandémie sur le comportement des consommateurs.

Il n'existe aucune façon fiable de déterminer si ces changements d'habitudes d'achat sont permanents ou s'ils s'estomperont lorsque la COVID-19 sera chose du passé, a cependant prévenu Lassonde dans son communiqué.

Sous réserve de facteurs externes significatifs, incluant les impacts de l'évolution de la COVID-19, et en excluant les effets de change ainsi que l'impact de l'acquisition de Sun-Rype pour maintenir une base comparable, la société estime être en mesure de réaliser en 2020 un taux de croissance des ventes annuelles consolidées supérieur à celui de 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !