•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je suis très en colère » : la communauté libanaise de Québec se rassemble

Un peu plus de cinquante personnes, de dos, regardent un homme avec un mégaphone parler. Plusieurs drapeaux du Liban sont visibles dans la foule.

Les nombreux participants au rassemblement silencieux étaient attentifs lors d'une période de discours devant l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Une centaine de personnes ont montré leur soutien, à Québec, aux victimes de la double explosion de cette semaine dans le port de Beyrouth. L’émotion était palpable dans la foule, et les couleurs du pays du Cèdre bien visibles.

Je suis très en colère, je n’aime pas entrer dans la politique généralement, mais là, on doit en parler pour que ça change. L’ingérence au Liban est ce qui a mené à la corruption. Sauf que là, le plus triste est que ce soit de la négligence, affirme Abdallah Homsy.

C’est une catastrophe. On voit des enfants sans parents, des parents sans enfants, chaque Libanais est touché d’une façon ou d’une autre. C’est tragique.

Abdallah Homsy
Quatre personnes portant un masque aux couleurs du drapeau du Liban tiennent deux affiches dans leur main en soutien au peuple libanais.

Des membres de la communauté libanaise affichent leur soutien aux victimes du drame du 4 août, la double explosion dans le port de Beyrouth.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Les organisateurs ne souhaitaient pas mettre l’accent sur la politique lors du rassemblement, mais certaines personnes, comme M. Homsy, devaient au moins aborder le sujet.

Tout comme Samer Adra, aussi présent vendredi soir. Le message qu’on veut envoyer, c’est qu’on en a marre. Il va falloir mettre un terme à tout ça. Notre peuple souffre depuis trop longtemps, a-t-il confié.

L’important, c’est d’être là

Un des organisateurs du rassemblement, Jacques Fadous, était satisfait de la tournure de la soirée qui a commencé vers 19 h.

J’ai dit qu’il allait y avoir peut-être une centaine de personnes, mais c’est plus ou moins important. L’important est qu’on soit là en pensée ou en corps, souligne M. Fadous.

Deux personnes tiennent un drapeau du Liban autour d'eux. L'homme et la femme regardent la caméra. Ils sont à l'extérieur.

Les deux organisateurs du rassemblement, Jacques Fadous et Marie-Anne Dayé

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Il raconte avoir échangé avec un participant qui lui disait à quel point c’est un drame qui touche l’humanité. Libanais ou non, on est l’humanité devant une catastrophe comme celle-là, relate Jacques Fadous.

C’est vraiment triste, on est attristés, c’est quelque chose. Notre soeur y était, assez loin, mais les vitres de sa maison ont été détruites. Ils vont bien, mais c’est traumatisant, ajoute pour sa part Joëlle Aoun.

Plusieurs personnes debout près d'une rue, la plupart portant un masque, et avec plusieurs drapeaux du Liban visibles, lors d'un rassemblement, en fin de journée.

Au moins 100 personnes se sont rassemblées à Québec pour témoigner leur soutien envers les victimes de la double explosion de cette semaine à Beyrouth.

Photo : Radio-Canada

Les participants étaient nombreux à porter le couvre-visage, d’ailleurs plusieurs d’entre eux en portaient un aux couleurs du Liban.

La soirée s'est terminée vers 21 h.

Avec les informations de Camille Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !