•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution au traçage de la COVID-19 existe-t-elle déjà dans nos écoles?

Anne Huang.

La Dre Huang souhaite un partage de données accru entre le système médical et scolaire pour permettre de repérer les nouvelles infections rapidement.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le système de traçage de la COVID-19 dans les écoles pourrait être amélioré selon une ancienne médecin hygiéniste adjointe de la Saskatchewan. La Dre Anne Huang soutient qu'un système similaire à celui qui permet le traçage de l'influenza chez les enfants pourrait faire partie de la solution.

Elle indique que certaines écoles déclarent déjà les absences dues aux maladies grippales aux bureaux de la Santé publique de la Saskatchewan. Ce serait une excellente occasion de tirer parti du système de surveillance de la grippe existant dès la rentrée scolaire.

Toutefois, des ajustements pourraient être nécessaires, notamment en ce qui concerne les tests de dépistages. La Dre Anne Huang propose d'effectuer des prélèvements dans les écoles pour détecter le virus le plus rapidement possible.

L'ancienne médecin hygiéniste adjointe est inquiète des directives émises par le ministère de l'Éducation qui n'imposent pas le port du masque lors de la rentrée scolaire. La réduction de la taille des classes et les mesures de distanciation sociale sont des aspects très importants pour diminuer les transmissions possibles dans les écoles.

La Dre Huang fait remarquer que le virus se transmet par voie respiratoire. Elle affirme que la proximité entre étudiants facilite la transmission des virus. Le milieu scolaire est quasi-domestique tant il y a des contacts prolongés, surtout en hiver.

Elle implore le gouvernement d'accorder plus de ressources pour la protection sanitaire en milieu scolaire.

Avec les informations d’Omayra Issa et d’Alicia Bridges

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !