•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'homme armé arrêté à Rideau Hall transportait beaucoup de munitions

Radio-Canada

L'homme qui a été arrêté le mois dernier à Rideau Hall pour avoir percuté avec son véhicule l’entrée principale pour piétons ne transportait pas seulement avec lui plusieurs armes à feu, mais également une quantité importante de munitions, selon des documents de la GRC récemment publiés.

Corey Hurren, portant une casquette et des lunettes de soleil, regarde la caméra.

Corey Hurren est membre des Forces armées canadiennes. Il exploite une entreprise de transformation de la viande au Manitoba.

Photo : LinkedIn

Corey Hurren, de Bowsman, au Manitoba, devra répondre de 22 chefs d’accusation en lien avec cette affaire, notamment pour port d’armes dans un dessein dangereux, usage négligent d’armes à feu et possession non autorisée d’armes à feu dans un véhicule.

Parmi les armes qu’il transportait, on a trouvé une copie chinoise du fusil d'assaut américain semi-automatique M-14, deux fusils de chasse, un revolver High Standard et quatre couteaux de qualité militaire, indiquent les documents de la GRC.

La liste comprend également toutes les munitions qu’il avait emportées, celles qui étaient dans les armes chargées et celles qu’il tenait en réserve.

La majorité de celles-ci, soit 405 cartouches de calibre .308, servaient à alimenter son fusil d'assaut semi-automatique, qui est interdit au Canada. Les balles de ce fusil peuvent pénétrer les gilets pare-balles standard.

Corey Hurren avait également avec lui une quantité non spécifiée de munitions de calibre 12 pour ses fusils de chasse.

L’homme de 46 ans est toujours en détention et comparaîtra à nouveau devant le tribunal le 21 août.

La plupart des accusations portées contre lui concernent la possession d’armes à feu, mais il est également accusé d'avoir menacé de causer la mort ou des lésions corporelles au premier ministre Justin Trudeau. Le premier ministre n'était pas chez lui lors de l’intrusion de l’individu à Rideau Hall.

Le suspect est un vétéran de l’armée qui faisait partie du Régiment royal de l'Artillerie canadienne. Il avait récemment rallié les rangs des Rangers canadiens. Il était en service à plein temps cet été dans le cadre des opérations liées à la pandémie de COVID-19.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !