•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle vocation pour un ancien bar de Jonquière

La façade d'un immeuble où se trouvait autrefois un bar.

Fermé depuis plusieurs mois, l'ancien bar La Zone, au centre-ville de Jonquère, sera converti en immeuble commercial et résidentiel.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Un secteur névralgique du centre-ville de Jonquière sera revitalisé. L’ancien bar La Zone, situé au coin des rues Saint-Dominique et Saint-Pierre, abritera prochainement des bureaux et des appartements.

Le bâtiment placardé depuis la fermeture du bar a été acquis par la compagnie Fjord Capital. Il s’agit du même groupe qui s’est porté acquéreur d'un terrain où se trouvait autrefois une station-service Ultramar sur le boulevard Mellon, dans le secteur Arvida. Un immeuble à vocation commerciale et résidentielle y a été construit récemment, où se sont installés une crèmerie et un casse-croûte.

Lorsqu’ils ont levé le voile sur leur projet pour le Carré Davis en 2018, les entrepreneurs avaient fait part de leur désir d’attirer des gens dans les centres-villes pour y faire des affaires, mais aussi pour y vivre.

L’un des promoteurs, Jean-Michel Lavoie, confirme que des locaux commerciaux seront aménagés au rez-de-chaussée. Il indique toutefois qu’il est trop tôt pour nommer le ou les futurs locataires.

Des travaux sont en cours depuis quelques jours à l’intérieur de l’immeuble de la rue Saint-Dominique, où tout sera démoli. Huit lofts de type industriel seront aménagés à l’étage.

Bail emphytéotique

Saguenay a récemment conclu une entente avec les nouveaux propriétaires de l’immeuble pour la ratification d’un bail emphytéotique au profit de la Ville.

Les stationnement arrière du bar La Zone de Jonquière.

Saguenay a conclu un bail emphytéotique avec les propriétaires pour l'utilisation du stationnement public pendant 20 ans, en échange d'une somme symbolique.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Sur le lot appartenant à l’entreprise se trouve un stationnement public utilisé par les citoyens. Un bail en faveur de l’ancienne ville de Jonquière a été conclu en 1987, mais il était échu depuis le 30 juin. La Ville pourra donc maintenir un stationnement public sur les terrains de la compagnie pendant 20 ans, en échange d’une somme symbolique annuelle de 1 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !