•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coalition libano-canadienne pour venir en aide à Beyrouth

Rola Dagher, Mohamad Fakih et Charles Khabouth s'adressent aux médias.

Rola Dagher (gauche), Mohamad Fakih (centre) et Charles Khabouth (droite), trois entrepreneurs libano-canadiens, lors de la conférence de presse, vendredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des chefs d'entreprise libano-canadiens se sont engagés à réunir au moins 2,5 millions de dollars afin de soutenir le Liban dans sa reconstruction après les explosions qui ont dévasté la capitale du pays mardi.

Nous devons tous nous mobiliser, a déclaré Mohamad Fakih, fondateur et directeur général de Paramount Fine Foods et de la Fondation Fakih, au moment d’annoncer la création de la Coalition libano-canadienne vendredi.

M. Fakih dit faire appel à la grande générosité des Canadiens après l’avoir lui-même expérimenté en tant qu'enfant du Liban.

Je demande à tous les Canadiens de donner ce qu'ils peuvent pour aider le peuple libanais en cette période de désespoir et de grande nécessité.

Mohamad Fakih, fondateur et directeur général de Paramount Fine Foods et de la Fondation Fakih

Alors que plusieurs voix s’élèvent, réclamant que les dons humanitaires soient acheminés à la société civile plutôt qu’à l’État, Rola Dagher, présidente de Cisco Systems Canada, assure que la coalition souhaite avant tout offrir un soutien de personne à personne au pays du Cèdre.

Les chefs d’entreprise demandent par ailleurs à Ottawa de verser une somme équivalente aux fonds collectés auprès de la population.

Le regroupement interpelle également le gouvernement ontarien, en lui implorant de suivre l’exemple du Québec, notamment, qui a déjà annoncé une aide financière d’urgence de 1 million de dollars au Liban.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !