•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de 72 h d’attente pour un résultat au test de dépistage de la COVID-19 en Outaouais

Gros plan sur des mains gantées qui tiennent du matériel médical.

Une infirmière s'apprête à faire un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Depuis vendredi matin, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais achemine les résultats négatifs par courriel plutôt qu’au téléphone. Ce protocole vise à alléger le travail des employés.

Les autorités de santé régionales affirment maintenant être en mesure d'acheminer les résultats négatifs dans un délai moyen de 72 heures. Le délai est plus court pour les résultats positifs.

Ces modifications font suite aux nombreuses critiques face à une moyenne de 5 à 7 jours d'attente.

Dans les deux dernières semaines, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais a développé une procédure pour annoncer par courriel les résultats négatifs au test de dépistage de la COVID-19.

On s’est mis en mode solution pour d’autres modalités de transmettre les résultats, affirme Ann Rondeau, la directrice des services multidisciplinaires et à la communauté au CISSS de l'Outaouais.

Si on varie [ les façons de contacter les gens], on rejoint aussi les gens plus rapidement, explique-t-elle en entrevue.

Les appels se poursuivent pour ceux qui n’ont pas d’adresse courriel, bien entendue.

Ann Rondeau, la directrice des services multidisciplinaires et à la communauté au CISSS de l'Outaouais

Tous les jours, trois employés sont maintenant occupés à envoyer par courriel les résultats négatifs exclusivement, et ce, de 10 à 12 heures par jour. Selon Mme Rondeau, le processus devrait être automatisé d'ici la fin du mois d'août.

Dans le courriel bilingue, on indique d’abord le résultat négatif, puis on rappelle qu’aucune autre communication concernant le test ne sera acheminée.

On rappelle ensuite les consignes à respecter, selon le résultat ainsi que les mesures sanitaires obligatoires.

Fini les retards

Le CISSS de l’Outaouais indique avoir rattrapé le retard des résultats négatifs ce jeudi. Il indique que ceux-ci découlent de la hausse du nombre de tests menés au courant du mois de juillet.

Un nouvel appareil d’analyse doit arriver le 9 septembre, confirme Mme Rondeau. On va être complètement autonome en Outaouais, fait-elle remarquer.

Le député de Pontiac, André Fortin, estime qu'avec la rentrée et la saison de la grippe qui approche, de plus en plus de gens vont avoir des symptômes de la grippe et vont bouloir se faire tester pour la COVID.

Tout ce qu’on souhaite, c’est d’avoir une réponse rapide, ajoute ce dernier.

Le président d'Action Santé Outaouais, Denis Marcheterre est inquiet du risque de propagation chez les personnes qui n'ont pas reçu leur résultat.

Denis Marcheterre, président d'Action Santé Outaouais.

Denis Marcheterre, président d'Action Santé Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Ce dernier espère que le CISSS sera prêt à affronter la seconde vague, en embauchant plus de personnel ou en peaufinant son protocole.

S’il n'y a personne pour donner les résultats des tests, on n’est pas plus avancé là.

Denis Marcheterre, président d'Action Santé Outaouais

Malgré le fait que l'Outaouais ait été relativement épargné au cours de la première vague, on ne sait pas ce qui va se passer dans la deuxième vague, souligne-t-il. Il faut se préparer en conséquence.

Avec les informations de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !