•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux vidéo : Microsoft et Facebook critiquent Apple pour ses règles trop restrictives

Une manette Xbox attachée à un téléphone mobile.

Bien qu’il ait été testé en bêta sur iOS (iPhone, iPad), il ne sera pas offert pour ces appareils à son lancement, le 15 septembre.

Photo : Getty Images / Peter Summers

Radio-Canada

Les plateformes de jeu infonuagique comme xCloud, Stadia et GeForce Now sont des propositions intéressantes pour les joueurs et joueuses : pour quelques dollars par mois, il devient possible de jouer à des jeux de qualité console sur des appareils mobiles. Par contre, ces services fonctionnent seulement sur les appareils Android, pour des raisons qui sont demeurées nébuleuses jusqu’à aujourd’hui.

Dans une déclaration fournie au site Business Insider (Nouvelle fenêtre), Apple explique que ces services doivent soumettre chacun des jeux qu’ils offrent pour approbation pour respecter les règles de l’App Store, et que ces règles s’appliquent uniquement aux médias interactifs comme les jeux vidéo. C’est-à-dire que Netflix et Spotify, eux, ne doivent pas faire approuver chacun des contenus qu’ils offrent par Apple.

Notre clientèle peut profiter de superbes applications et jeux de millions de développeurs, et des services de jeux vidéo peuvent absolument être lancés sur l’App Store tant qu’ils respectent les mêmes directives qui s’appliquent à tous les développeurs, dont soumettre chaque jeu individuel pour approbation, peut-on lire dans la déclaration en question.

Microsoft, qui lancera officiellement son service xCloud le 15 septembre, critique vertement Apple pour ces règles, qu’il voit comme étant inutilement strictes.

Apple est la seule plateforme qui empêche les consommateurs et consommatrices d’accéder au jeu infonuagique et à des services de jeux par abonnement comme Xbox Game Pass. Et [Apple] traite constamment les applications de jeux vidéo de manière différente, étant plus indulgent pour les applications qui ne sont pas liées aux jeux vidéo, même lorsqu’elles ont du contenu interactif, a déclaré une personne porte-parole de l’entreprise au site Engadget (Nouvelle fenêtre).

Microsoft fait valoir que les jeux inclus dans son service xCloud sont déjà évalués par des organismes indépendants comme l’Entertainment Software Rating Board (ESRB), qui détermine l’âge minimal pour pouvoir se procurer un jeu en Amérique du Nord.

Facebook exaspéré

Facebook a également dénoncé cette pratique d’Apple, vendredi, en lançant son application Facebook Gaming – qui sert principalement à la diffusion en direct de jeux vidéo – sans sa fonctionnalité de mini-jeux.

Malheureusement, il a fallu qu’on retire complètement la fonctionnalité afin que l’application Facebook Gaming soit approuvée par Apple, ce qui veut dire que les gens qui utilisent iOS ont une expérience inférieure à ceux qui utilisent Android, a dit la porte-parole Sheryl Sandberg à The Verge (Nouvelle fenêtre).

Facebook dit qu’Apple a refusé d’approuver son application plusieurs fois parce que sa fonctionnalité première était de jouer à des jeux. Facebook lui aurait ensuite présenté des données qui indiquaient que 95 % de l’activité sur l’application Android impliquait l’écoute de diffusions en direct, mais cela n’aurait rien changé.

Rappelons qu’Apple possède sa propre plateforme de jeux vidéo, Apple Arcade, et que l’entreprise fait présentement l'objet d'une enquête aux États-Unis en raison de ses possibles pratiques anticoncurrentielles sur l’App Store.

Avec les informations de Business Insider, Engadget, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !