•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 22 ans à l'antenne , Les francs-tireurs tireront leur révérence en décembre

Richard Martineau et Benoit Dutrizac rient.

Richard Martineau et Benoit Dutrizac à « Tout le monde en parle »

Photo : Radio-Canada / Agnieszka Stalkoper

Radio-Canada

Après plus de 20 ans d’existence, l’émission Les francs-tireurs disparaîtra des ondes de Télé-Québec à la fin de l’année. À la rentrée, Benoît Dutrizac et Richard Martineau reprendront l’animation de cette émission, mais seulement pour une demi-saison. 

Nous tenons à offrir aux Francs-tireurs et aux téléspectateurs l’opportunité d'un dernier tour de piste intéressant afin de boucler la boucle de belle façon, a précisé Télé-Québec dans un courriel envoyé à Radio-Canada. 

La chaîne de télévision explique avoir pris cette décision en raison de sa stratégie globale de programmation.

Une émission remplacée?

Avec Les francs-tireurs, nous sommes évidemment fiers d’avoir porté un regard différent sur les personnalités et les phénomènes sociaux pendant plus de 20 ans [et d’avoir] offert des entrevues fortes, des reportages fouillés et des débats d’idées provocants qui auront fait avancer le Québec, a ajouté la chaîne, qui compte proposer un tel regard sur notre société avec ses émissions.

Les francs-tireurs seront-ils remplacés par une autre émission au franc-parler? Il est encore trop tôt pour confirmer quelle émission occupera la case des Francs-tireurs l’hiver prochain, a répondu Télé-Québec. 

Benoît Dutrizac avait lancé cette émission avec Richard Martineau et Laurent Saulnier en 1998, mais il avait été congédié en mai 2005. Remplacé par le chroniqueur Patrick Lagacé, Benoît Dutrizac avait repris son poste aux côtés de Richard Martineau (Nouvelle fenêtre) en 2013. Quant à Laurent Saulnier, il avait cessé d’être l’un des Francs-tireurs en 2000.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !